Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

1er septembre 1701 : victoire du prince Eugène, à Chiari, sur les Français

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Septembre > 1er septembre > 1er septembre 1701 : victoire du (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 1er septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
1er septembre 1701 : victoire du
prince Eugène, à Chiari, sur les Français
Publié / Mis à jour le vendredi 31 août 2012, par LA RÉDACTION
 

Après le combat de Carpi, le maréchal de Calinat ayant été obligé de reculer derrière l’Oglio, les courtisans, et surtout ceux qui espéraient commander à sa place, firent regarder cette retraite comme l’opprobre du nom français : le maréchal de Villeroi persuada qu’il réparerait l’honneur de la nation ; il parlait avec une grande confiance ; le monarque l’aimait, et le présomptueux favori alla donner des ordres au vainqueur de Staffarde et de la Marsaille.

Le nouveau général, à son arrivée, ordonne d’attaquer le prince Eugène au poste de Chiari, près de l’Oglio ; les officiers-généraux lui observèrent que les retranchements en étaient inabordables, qu’on ne gagnerait rien en le prenant, et que si on le manquait, on perdrait la réputation de la campagne : Villeroi persiste, et envoie un aide de camp ordonner de sa part au maréchal de Calinat de commencer l’attaque. Catinat se fit répéter l’ordre trois fois ; puis se tournant vers les officiers qu’il commandait : « Allons donc, dit-il, messieurs, il faut obéir. »

On marcha aux retranchements. Catinat chercha à se faire tuer : il fut blessé ; mais tout blessé qu’il était, voyant les troupes entièrement rebutées, et le maréchal de Villeroi ne donnant point d’ordre, il fit la retraite ; après quoi il quitta l’armée, et vint à Versailles rendre compte de sa conduite, sans se plaindre de personne.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !