Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

1er septembre 1575 : mort de Jérôme Cardan

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Septembre > 1er septembre > 1er septembre 1575 : mort de Jérôme (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 1er septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
1er septembre 1575 : mort
de Jérôme Cardan
Publié / Mis à jour le vendredi 31 août 2012, par LA RÉDACTION
 

Jérôme Cardan cultiva les sciences exactes dans tous les développements superstitieux que leur avait donnés le goût du quinzième et du seizième siècle. Médecin, magicien, astrologue, physicien, métaphysicien, et néanmoins accusé d’athéisme en dépit de tous ces témoignages d’une excessive crédulité, Cardan, à ces divers titres, mériterait d’être oublié, s’il ne se recommandait par ses connaissances en mathématiques.

Et même sa belle réputation de mathématicien pourrait être attaquée, puisque la fameuse découverte en algèbre, qui porte son nom, ne lui appartenait pas, et qu’il l’avait volée, en propres termes, à un de ses rivaux, à l’italien Tartalea. L’algébriste dépouillé fit grand bruit, prouva le larcin, mais Cardan n’en retira pas moins honneur et profit de son plagiat, ce qui l’engagea à persévérer dans son système spoliateur, que n’excuse pas la misère dans laquelle il végéta toute sa vie. Au reste, il ne se tourmentait guère de l’opinion publique soulevée contre lui, car il dévoila toutes ses turpitudes et ses infamies avec une impudence effrontée, devant laquelle eût reculé l’auteur même des Confessions.

Son livre de propria vita, qu’il publia pour gagner quelque argent, a réduit les défenseurs de Cardan à prétendre qu’il s’était calomnié lui-même, et que, pour grossir le volume et le rendre plus piquant, il avait inventé tels et tels faits, dont il s’attribuait faussement la honte. Ce qu’il y a de plus honorable dans la vie de ce cynique, c’est l’inimitié que quelques hommes célèbres de l’époque ne dédaignèrent pas de lui porter.

Scaliger prétend même à la gloire d’avoir fait mourir Cardan de chagrin par ses critiques ; d’autres contemporains racontent que l’astrologue, plein de respect pour son art, ayant annoncé qu’il mourrait à tel jour qu’il avait fixé, mit fin lui-même à son existence pour ne pas se donner un démenti.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !