Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

1er septembre 1159 : mort du pape Adrien IV à Rome

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Septembre > 1er septembre > 1er septembre 1159 : mort du pape (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 1er septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
1er septembre 1159 : mort du
pape Adrien IV à Rome
Publié / Mis à jour le vendredi 31 août 2012, par LA RÉDACTION
 

Fils d’un clerc, il erra longtemps de pays en pays, avant d’être reçu en qualité de domestique chez les chanoines de Saint-Ruf, qui l’agrégèrent ensuite à leur ordre, et le firent leur général ; il devint bientôt cardinal et enfin pape ; il excommunia d’abord les Romains, jusqu’à ce qu’ils eussent brûlé le factieux Arnaud de Bresse ; il lança une autre excommunication contre Guillaume, roi de Sicile, qui avait usurpé quelques biens de l’Eglise ; il menaça, mais inutilement, l’empereur Frédéric de l’excommunier, s’il ne lui rendait la Sardaigne et la Corse qu’il prétendait appartenir au Saint-Siège.

Il écrivit à Henri II, roi d’Angleterre : « On ne doute pas, et vous le savez, que l’Irlande et les îles voisines m’appartiennent ; nous ne vous permettons d’y entrer que pour obliger les habitants à nous payer le denier de Saint-Pierre. »

Jean de Sarisbéri son ami et son compatriote, étant venu le voir, il demanda ce qu’on disait de lui et de l’Eglise de Rome : « On se plaint, répondît Jean, des fortes contributions que l’Eglise de Rome lève sur toute la chrétienté ; tout le monde vous donne le titre de père ; pourquoi faut-il donc que ce soient vos enfants qui vous fassent des présents ? » Le Saint Père sourit, et se défendit, suivant l’usage, par l’apologue de l’estomac et des membres.

C’est à ce pontife que remonte l’origine des mandats — on entend par ce nom, des lettres apostoliques dans lesquelles le pape enjoint à un collateur de conférer le premier bénéfice qui vaquera à sa collation ou clerc désigné dans le mandat. On a toujours fait peu de cas de ces mandats — ; il est aussi le premier qui ait accordé aux ecclésiastiques la permission de posséder plusieurs bénéfices à la fois.

 
 
Même section >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !