Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 1er février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

- Histoire de France et Patrimoine

SITE WEB
« Bernières-sur-Mer »
 
 
 
Site officiel de la commune de Bernières-sur-Mer. est l’une des plus anciennes cités de la Côte de Nacre. De nombreuses découvertes, stations et instruments, se rattachant à l’âge de pierre, de bronze et de fer, laissent supposer que la contrée était habitée par des populations dites primitives, les Saxons et les Normands ne succédant aux Celtes quelques siècles après. Des vestiges gallo-romain sont disséminés sur le territoire de la commune, et sont même visibles dans les falaises du "Cap Romain" à l’Est de Bernières. Le Moyen-Âge vit la prospérité de Bernières qui bénéficia de la magnificence de Guillaume le Conquérant et de son demi-frère Odon de Conteville, évêque de Bayeux. L’église de Bernières, classée monument historique, est un des joyaux de la Basse-Normandie et illustre à merveille l’évolution architecturale de la région pendant la première moitié du deuxième millénaire. Le port de Bernières connut un important trafic de bois et de pierre dite "de Caen" destinée à l’Angleterre, aux XIIe et XIIIe siècles. Cela lui valut d’être siège d’Amirauté et Capitainerie. Plusieurs fiefs se constituèrent et on peut encore aujourd’hui admirer les châteaux de "Semilly" et de "Quintefeuille" ainsi que les propriétés de "la Luzerne", de "la Crieux" et "Pelloquin". La prospérité du port de Bernières déclina au XVIIe siècle après de violentes tempêtes qui détournèrent le cours de la Seulles, et seuls persistent pour témoigner de ce riche passé portuaire les nombreux graffitis gravés dans la pierre par les marins.
 VISITER ce site