le 25 juillet dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


10 septembre 1749 : mort de la mathématicienne Emilie du Châtelet - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Septembre > 10 septembre > 10 septembre 1749 : mort de la (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 10 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


10 septembre 1749 : mort de la mathématicienne
Emilie du Châtelet
Publié / Mis à jour le jeudi 9 août 2012, par LA RÉDACTION


 

Gabrielle-Emilie de Breteuil, marquise du Chastelet, naquit le 17 décembre 1706, du baron de Breteuil, introducteur des ambassadeurs et princes étrangers, auprès du roi. Son esprit et ses grâces la firent rechercher en mariage par plusieurs seigneurs distingués. Elle épousa le marquis du Châtelet-Lomont, lieutenant-général des armées du roi, d’une famille illustre. Les bons auteurs anciens et modernes lui furent familiers dès sa plus tendre jeunesse ; elle s’appliqua surtout à la lecture des philosophes et des mathématiciens.

Son coup d’essai fut une explication de la Philosophie de Leibnitz, sous le titre d’Institutions de Physique, adressée à son fils, son élève dans la géométrie, et élève digne d’elle. Les rêves sublimes du philosophe allemand, ne lui ayant paru ensuite que des rêves, elle l’abandonna pour Newton. Elle traduisit ses Principes, et les commenta.

Emilie du Châtelet
Emilie du Châtelet

Quoiqu’elle vécût avec des savants, et qu’elle fût savante elle-même, elle ne parlait ordinairement de science qu’à ceux avec qui elle croyait pouvoir s’instruire. Elle vécut longtemps dans des sociétés où l’on ignorait ce qu’elle était, et elle ne prenait pas garde à cette ignorance. Les dames qui jouaient avec elle chez la reine, étaient bien éloignées de se douter qu’elles fussent à côté du commentateur de Newton ; on la prenait pour une personne ordinaire.

On s’étonnait seulement de la rapidité et de la justesse avec laquelle on la voyait faire les comptes et terminer les différends du jeu. Dès qu’il y avait quelque combinaison à faire, la philosophe ne pouvait plus se cacher. On l’a vue diviser jusqu’à neuf chiffres par neuf autres, de tête et sans aucun secours, en présence d’un géomètre étonné, qui ne pouvait la suivre.

Elle parlait bien et avec feu ; mais elle ne rendait pas, comme tant d’autres femmes, sa conversation piquante, en relevant les ridicules de ses rivales en esprit et en beauté. Elle n’avait ni le temps, ni la volonté de s’en apercevoir ; et quand on lui disait que quelques personnes ne lui avaient pas rendu justice, elle répondait qu’elle voulait l’ignorer. Un auteur ayant été enfermé pour avoir écrit contre elle, la marquise du Châtelet prit la plume en sa faveur, et lui procura son élargissement.

Voltaire fut de bonne heure avec elle ; d’abord par l’amitié, et bientôt par l’amour. Ils furent inséparables pendant près de vingt années. C’est à elle qu’il adressa ses Eléments de la philosophie de Newton :

Tu m’appelles à toi, vaste et puissant génie,
Minerve de la France, immortelle Emilie ;
Je m’éveille à ta voix, je marche à ta clarté,
Sur les pas des vertus et de la vérité.

C’est à elle qu’il adressa l’Epitre sur la Calomnie :

Ecoutez-moi, respectable Emilie :
Vous êtes belle, ainsi donc la moitié
Du genre humain sera votre ennemie ;
Vous possédez un sublime génie ;
On vous craindra ; votre tendre amitié
Est confiante : et vous serez trahie, etc.

C’est à elle qu’il dédia sa tragédie d’Alzire ; c’est elle enfin qu’il a tant célébrée pendant sa vie et après sa mort. La marquise du Châtelet mourut d’une suite de couche, en 1749, au palais de Lunéville. M. du Châtelet, dernier colonel des gardes françaises, qui périt d’une manière si cruelle sous la Révolution, était son fils. Elle a laissé, indépendamment des ouvrages dont nous avons parlé, un Traité du Bonheur, qui a été publié avec un recueil de ses lettres.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Dormir sur les deux oreilles
 
 L’haleine de saint Colomban
 
MANIFESTATIONS
 Trésor de tapisseries exposées au Château d'Angers
 
 « Imagine Van Gogh » : l'exposition le nez dans les tournesols à la Villette
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 10 septembre 1419 : assassinat de Jean sans Peur lors d'une entrevue avec le futur Charles VII
 
 10 septembre 1730 : mort de l’anatomiste Joseph-Guichard Duverney
 
 10 septembre 1649 : mort du poète languedocien Pierre Goudelin ou Goudouli
 
 10 septembre 1585 : bulle de Sixte-Quint contre le roi de Navarre qui fut depuis Henri IV, roi de France
 
 
Et puis aussi...
 
 10 septembre 1545 : fin tragique du duc de Parme
 
 10 septembre 954 : mort du roi de France Louis d'Outre-Mer
 
 10 septembre 1757 : capitulation de Closter-Severn
 
 10 septembre 1669 : mort de Henriette de France, femme de Charles Ier, roi d'Angleterre
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 9 ARTICLES

 


Septembre
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services