le 25 juillet dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


4 avril 774 : Charlemagne confirme la donation par son père de territoires à l'Église romaine - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Avril > 4 avril > 4 avril 774 : Charlemagne confirme (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 4 avril. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


4 avril 774 : Charlemagne confirme
la donation par son père de
territoires à l’Église romaine
(D’après « Histoire de Charlemagne, commençant
à l’avènement de Pépin au trône » paru en 1829
et « Charlemagne » par Jean-Baptiste Capefigue (Tome 1) paru en 1842)
Publié / Mis à jour le jeudi 23 mars 2017, par LA RÉDACTION


 
 
 
Lors du voyage en France du pape Étienne II (752-757) en 754, le roi Pépin le Bref — couronné une première fois en novembre 751, il sera sacré par Étienne II le 28 juillet 754 —, père du futur Charlemagne, avait reçu le pontife dans sa villa de Quierzy (Aisne), et signé le 14 avril, jour de Pâques, un traité l’engageant à créer les États pontificaux

Le traité de Quierzy établissait la donation de l’exarchat de Ravenne au pape, en contrepartie de quoi le pape reconnaissait la nouvelle dynastie carolingienne. Pépin repoussa ensuite les Lombards afin de livrer au pape les territoire conquis, formant le patrimoine de Saint-Pierre.

En effet, dans leurs expéditions primitives, les Lombards s’étaient emparés de la Pentapole, de Ravenne et des cités qui dépendaient de l’exarchat. Ces terres n’étaient point de leurs domaines, mais le butin de la conquête qu’ils avaient arrachée aux empereurs de Byzance ; les papes les réclamaient comme une dépendance de leur antique patrimoine.

La tradition disait que Constantin avait donné l’exarchat de Ravenne au pape — l’authenticité de la donation de Constantin est mise en doute au XIIe siècle, et son caractère apocryphe est établi en 1440 par l’humaniste et philologue italien Lorenzo Valla, secrétaire pontifical.

Constitution des États pontificaux par Pépin le Bref
Constitution des États pontificaux par Pépin le Bref. L’année suivant la signature
du traité de Quierzy et après avoir chassé les Lombards, Pépin remet au pape les clefs
des cités reconquises, ainsi que l’acte de Quierzy. Illustration extraite de
Histoire de France (Tome 1) par Gustave Gautherot (1934)

La souveraineté du pape était une tradition comme ce qui existait alors, et on les admettait toutes à l’égale des faits. Pépin confirma donc par une charte spéciale la donation du domaine de Saint-Pierre. Cette charte était plutôt la sanction d’un fait, d’une concession antérieure, qu’une donation nouvelle. Toutes les villes de l’exarchat depuis Rome jusqu’à Ravenne, la Pentapole, devinrent le patrimoine des papes, et par la suite des temps une sorte d’oasis au milieu des passions humains. C’est réellement depuis cette époque que date la puissance temporelle des papes.

Quelques historiens ont élevé des doutes sur la nature de la donation de Pépin, prétendant que l’acte en fut tronqué depuis ; mais il est resté constant que cette donation eut lieu, et elle fut confirmé par Charlemagne le 4 avril 774 dans un voyage qu’il fit à Rome ; et pour satisfaire sa générosité et son attachement au saint-siège, il fit dresser, par Etherius son notaire et son chapelain, l’acte d’une donation beaucoup plus ample que la première. Il y donnait à l’église romaine l’île de Corse, Parme et Mantoue, tout l’exarchat de Ravenne, les provinces de Venise et d’Istrie avec les duchés de Spolette et de Bénévent.

Le roi des Francs signa la donation de sa main et la fit signer par les évêques, les abbés, les ducs et les comtes qui l’accompagnaient. Après quoi il la mit sur l’autel de Saint-Pierre et ensuite sur son tombeau, et fit serment avec ses seigneurs qu’il conserverait au saint-siège tout ce qui était contenu dans cet acte, qu’il remit ainsi entre les mains du pape.

Anastase, bibliothécaire du Vatican, qui écrivait cent ans après cet événement, dit en propres termes : « Nous avons dans nos archives cette donation bien conservée jusqu’à présent. » Nous trouvons également des preuves de cette donation dans le recueil appelé le Codex Carolinus (Code Carolin), qui renferme un grand nombre de lettres écrites à Charlemagne par le pape Adrien Ier (772-795). Dans une de ces lettres, Adrien se plaignant au roi des Francs, de Léon, archevêque de Ravenne, ajoute : « Je vous prie de mettre un frein à l’orgueil de cet archevêque, et de ne pas souffrir que les méchants usurpent les biens que votre père et vous avez donnés à l’Église. »

La donation est tout entière rappelée par Hincmar, contemporain de Louis le Pieux, fils de Charlemagne. Les dons de Pépin et de Charlemagne au saint-siège ne peuvent donc être révoqués en doute. Quelques-uns prétendent cependant qu’ils ont été faits avec de grandes restrictions, que le temps et les circonstances ont fait disparaître, et que les rois de France n’abandonnèrent ces provinces à l’Église qu’à titre de domaines dont ils se réservaient la souveraineté ; mais il n’en est pas moins vrai que les papes, en devenant seigneurs d’un aussi vaste territoire, acquéraient une puissance temporelle qui, toute restreinte qu’elle était d’abord, devait nécessairement s’accroître avec le temps, et devenir entièrement indépendante, comme en effet la chose eut lieu.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Combattre quelqu'un à armes courtoises
 
 Le jeu n'en vaut pas la chandelle
 
MANIFESTATIONS
 Tenues de ville et costumes de scène : 300 ans d'histoire commune à Moulins (Allier)
 
 Austrasie, le royaume mérovingien oublié (Saint-Germain-en-Laye)
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 4 avril 1804 : formation de la Société pour l’extinction de la petite vérole par la propagation de la vaccine
 
 4 avril 1609 : mort du botaniste Charles de L'Écluse
 
 4 avril 1292 : mort du pape Nicolas IV
 
 4 avril 1807 : mort de l’astronome Joseph-Jérôme Lefrançois de Lalande
 
 
Et puis aussi...
 
 4 avril 1284 : mort d'Alphonse X, roi de Léon et de Castille
 
 4 avril 1817 : mort de Masséna
 
 4 avril 1790 : mort de Jean-Baptiste de Beauvais, évêque de Senez et député des Etats généraux de 1789
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 8 ARTICLES

 


Avril
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services