Panier de
commande
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Favoris

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


 
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

Expression populaire : Colin-Maillard. Origine, signification - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Proverbes > Colin-Maillard

Savoir : Proverbes

Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française


Colin-Maillard
Publié le vendredi 18 février 2011, par LA RÉDACTION


 
 
 
 
Les grammairiens ne veulent pas qu’on donne la marque du pluriel au mot Colin-Maillard ; suivant eux, le sens s’y oppose : « C’est un jeu où Colin cherche, poursuit Maillard. » Cette signification ne s’accorde pas avec l’origine que l’on attribue d’ordinaire à ce jeu.

Jean-Colin-Maillard est un guerrier du pays de Liège qui fut fait chevalier par le roi Robert, en 999. Il doit son nom de Maillard à l’habitude qu’il avait de s’armer toujours d’un maillet pour le combat. Le maillet dont s’armèrent plus tard les séditieux qui sont restés dans notre histoire sous le nom de maillotins était destiné à désigner tous ceux qui en feraient usage.

Dans la dernière bataille qu’il livra au comte de Louvain, Jean-Colin eut les yeux crevés, et il continua de combattre guidé par ses écuyers. Si c’est à ce souvenir historique qu’il faut rapporter l’invention et la dénomination de ce jeu, le Colin-Maillard, c’est l’enfant qui, les yeux bandés, cherche à saisir l’un des autres enfants qui fuient à son approche.

Cette origine ne laisserait pas subsister grand chose de l’explication qui admet qu’un individu nommé Colin court après un autre nommé Maillard. Si, en effet, Colin-Maillard doit être considéré comme un mot invariable, la raison qu’on en a donnée n’est pas la bonne.

Si nous voulions discuter cette règle et sa raison, nous pourrions dire que s’il n’y a qu’un Colin, ce qui exclut toute idée de pluralité, il y a toujours plusieurs Maillards ; or, Maillard n’étant pas le nom propre des enfants que l’on cherche, rien ne semblerait s’opposer, dans l’hypothèse des grammairiens, à ce que ce mot prît la marque du pluriel. Mais nous n’avons pas qualité pour soulever cette grave question et nous la laissons aux Vaugelas futurs.

 

 


  Pas de commentaires

 Réagir à cet article

 

Soutenir l'association La France pittoresque, c'est prendre part à
la conservation et la transmission de la TRADITION, de notre IDENTITÉ,
de notre HISTOIRE, de notre PATRIMOINE,
des US ET COUTUMES de nos aïeux, du SAVOIR-FAIRE à la française
 
 
Ne bénéficiant d’aucune subvention ni d’aucune aide privée ou publique,
La France pittoresque compte exclusivement sur la générosité et la confiance de ses
lecteurs lui offrant de préserver son indépendance et sa liberté éditoriale
 
Le paiement peut également s’effectuer par chèque à l’ordre de :
La France pittoresque, 14 avenue de l'Opéra, 75001 PARIS
(association loi 1901 à but non lucratif fondée en 1997)

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec
notre magazine d'Histoire de France...

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
 

 

 Hôtellerie et restauration jadis : de l'auberge du Moyen Age au grand restaurant du XIXe siècle
 
 Fleurette : premier amour du futur Henri IV âgé de 12 ans
 
 Ménagerie politique (La) : l'ancien président Jules Grévy comparé à un macaque en 1890
 
 « L'État m'a tuée » ou la France en souffrance
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 MAGAZINE N°44 > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Travailler pour le roi de Prusse
 
 Ne faire de quartier à personne
 
MANIFESTATIONS
 
 
 


Louis XVII : roi martyr emprisonné au Temple
Itinéraire d’un enfant que la République a voulu corrompre puis a délibérément tué
Histoire de France (Bainville)
CHAPITRE 3 : Grandeur et décadence des Carolingiens
Altermanuel d’Histoire de France
L’historien Dimitri Casali répertorie ce que nos enfants n’apprennent plus au collège
Temps de travail au Moyen Age
Nos ancêtres n’étaient pas les brutes de travail qu’on imagine : ils avaient 190 jours de congés par an
+ de vidéos "Histoire France"+ de vidéos "Patrimoine"

 


Les plus récents
 
 C’est le pont aux Anes
 
 Il n'y a point de héros pour son valet de chambre
 
 Le faux ami ressemble à l'ombre du cadran
 
 Médecins d'eau douce
 
 
Et puis aussi...
 
 Si le ciel tombait, il y aurait bien des alouettes de prises
 
 Graisser la patte à quelqu'un
 
 Etre sans feu ni lieu
 
 En tout il faut considérer la fin
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 556 ARTICLES

 

 

 


 
Pinterest FrPittoresque

 


 

 

 

     

 
 
Copyright © 1999-2014 E-PROD
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Second Life

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines