Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



7 février 1662 : ordonnance royale établissant les carrosses publics, à tant par heure ou par course - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Février > 7 février > 7 février 1662 : ordonnance royale (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 7 février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


7 février 1662 : ordonnance royale
établissant les carrosses publics
(D’après « Paris : ses organes, ses fonctions et sa vie
dans la seconde moitié du XIXe siècle » (Tome 1), paru en 1869)
Publié / Mis à jour le dimanche 7 février 2016, par LA RÉDACTION



 

L’idée de mettre à la disposition du public des voitures qui, faisant le transport en commun et suivant des itinéraires déterminés, pouvaient offrir le double avantage de la rapidité et du bon marché, n’est pas nouvelle, et fut appliquée à Paris dans la seconde moitié du dix-septième siècle. Le célèbre Blaise Pascal, l’auteur des Provinciales, inventa les carrosses à cinq sols qui furent solennellement inaugurés le 18 mars 1662.

L’établissement des carrosses,
Tirés par des chevaux non rosses,
(Mais qui pourront à l’avenir
Par le travail le devenir)
A commencé d’aujourd’hui même.
...
Le dix-huit de mars notre veine
D’écrire ceci prit la peine.

C’est Loret qui le dit dans sa Muse historique, et on peut le croire. La Bibliothèque de l’Arsenal possède une lettre de Gilberte Pascal avec post-scriptum de son frère, qui relate le même fait. Les routes furent fixées de par le roy ; les cochers étaient vêtus aux couleurs de la ville de Paris, et les voitures étaient distinguées par un plus ou moins grand nombre de fleurs de lis, comme plus tard elles furent distinguées par des numéros.

Voiture publique à cinq sols de Pascal
Voiture publique à cinq sols de Pascal

Il y eut trois lignes parcourues chacune par sept carrosses. La première, commençant à la porte Saint-Antoine, aboutissait au Luxembourg ; la seconde partait de la place Royale et s’arrêtait rue Saint-Honoré, auprès de Saint-Roch ; la troisième allait du Luxembourg à la pointe Saint-Eustache.

Le privilège de ces voitures avait été accordé par Louis XIV aux marquis de Sourches et de Crénan et au duc de Roannes qui, par alliance, tenait à la maison de Lorraine ; il est dit dans l’ordonnance, qui porte la date du 7 février 1662, qu’il leur est donné « faculté et permission d’establir en nostredite ville et fauxbourgs de Paris, et autres de notre obéissance, tel nombre de carrosses qu’il jugeront à propos, et aux lieux qu’il trouveront le plus commode, qui partiront à heures réglées pour aller continuellement d’un quartier à un autre, où chacun de ceux qui se trouveront aux dites heures ne payera que sa place, par un prix modique, comme il est dit cy-dessus. »

Les premiers carrosses ne pouvaient contenir que six personnes ; c’était trop peu ; on ne tarda pas à s’en apercevoir, et l’on y ajouta deux places de plus. L’usage de ces voitures était presque exclusivement réservé à la bourgeoisie ; quelques gens de noblesse s’y montrèrent parfois, mais le cas parut assez rare pour que les gazettes du temps crussent ne pas devoir le passer sous silence ; quant au peuple, ainsi que l’on disait alors, il en était sévèrement exclu. Ces carrosses durèrent une quinzaine d’années et disparurent sans laisser de trace.

Il fallut attendre bien des années avant de les retrouver, et ce n’est pas à Paris qu’ils se montrent, c’est à Nantes, en 1826. Ils y obtinrent un succès qui engagea l’entrepreneur, Baudry, à demander de les établir à Paris. Mais il fut éconduit par Delavau, alors préfet de police, qui vit peut-être un danger politique dans la circulation de voitures destinées à toutes les classes de la société. Baudry s’en fut à Bordeaux installer un service inauguré le 25 octobre 1827. Sur ces entrefaites, Debelleyme, qui avait remplacé Delavau, autorisa le 30 janvier 1828 Baudry, Boitard et Saint-Céran, à mettre enfin leur projet à exécution. L’entreprise générale des omnibus fut fondée.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Se tenir à quatre
 
 Après lui, il faut tirer l'échelle
 
MANIFESTATIONS
 De Méliès à la 3D : la machine Cinéma Exposition à La Cinémathèque française du 5 octobre 2016 au 29 janvier 2017
 
 Exposition Quoi de neuf au Moyen Age ? à la Cité des sciences et de l'industrie du 11 octobre 2016 au 6 août 2017
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 7 février 1314 : arrêt du parlement de Paris condamnant un taureau à être pendu
 
 7 février 1818 : mort d'Ennius Quirinus Visconti
 
 7 février 1799 : mort de Jean Hedwig, botaniste
 
 7 février 1797 : mort de Balthazar-Louis Tralles médecin allemand
 
 
Et puis aussi...
 
 7 février 1752 : un arrêt supprime les deux premiers volumes de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert
 
 7 février 1698 : mort de Paul Pélisson
 
 7 février 457 : Léon Ier proclamé empereur d'Orient
 
 7 février 1824 : mort de Gaveaux, acteur et compositeur
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 14 ARTICLES

 


Février
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services