le 21 septembre dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Depuis quand la France classe-t-elle ses écoliers avec des notes sur 20 ? Réforme de la notation - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire éclaire l’Actu > Depuis quand la France classe-t-elle

L’Histoire éclaire l’Actu

L’actualité au prisme de l’Histoire, ou quand l’Histoire éclaire l’actualité. Regard historique sur les événements faisant l’actu


Depuis quand la France classe-t-elle
ses écoliers avec des notes sur 20 ?
(Source : Metronews)
Publié / Mis à jour le jeudi 11 décembre 2014, par LA RÉDACTION


 
 
 
La notation sur 20 est désormais une institution en France, mais elle n’a pas toujours été la règle. Alors que le gouvernement veut réformer l’évaluation des élèves, en s’appuyant sur une conférence nationale organisée jeudi et vendredi sur le sujet, Metronews revient sur la genèse de notre système de notation.

Les notes à l’école, c’est toute une histoire. En s’y penchant un peu on se rend compte que la France est loin d’avoir toujours classé ses écoliers sur une échelle de 20 points. Ceux qui ont eu « cette idée folle un jour d’inventer l’école » — bien avant Charlemagne contrairement à ce que chantait France Gall — n’avaient même pas songé à un tel système.

Des siècles plus tard sous l’Ancien Régime, il n’y avait ainsi tout simplement pas de notes, mais de simples évaluations orales. Celles-ci perdureront après la Révolution, le baccalauréat créé en 1808 instituant un système pour le moins original. Pour l’accorder ou non au candidat, le jury distribuait... des boules de couleur : rouge (favorable à l’obtention), blanche (abstention) et noire (défavorable).

Bug en 1968
Ce n’est finalement qu’en 1890, à l’heure où l’école de Jules Ferry veut favoriser l’accession d’une élite grâce à la méritocratie, que les notes seront officiellement hiérarchisées de 0 à 20 dans le secondaire (sur 10 pour le primaire). Mais ce système connaîtra un gros bug juste avant Mai 1968. En mars de cette année-là, un colloque organisé par le ministre de l’Education Alain Peyreffite appelle à renoncer « au principe du classement des élèves ». Et ce « en développant les travaux de groupe, en essayant de substituer à la note traditionnelle une appréciation qualitative et une indication de niveau (lettres A, B, C, D, E) ».

Un appel entendu quelques mois plus tard par un autre ministre de de Gaulle, Edgard Faure. Sa circulaire du 6 janvier 1969 affirme que « la notation chiffrée de 0 à 20 peut être abandonnée sans regret » : « Une échelle convenue d’appréciation, libérée d’une minutie excessive, sera moins prétentieuse ».

L’expérience aura finalement tourné court, beaucoup d’enseignants rajoutant des « + », des « - » ou même des « - - » aux lettres... aboutissant à un système encore plus complexe que le précédent. Résultat en 1971, une nouvelle circulaire fait machine arrière : « pour les classes d’examen », c’est-à-dire la 3e, la première et la terminale, « les résultats seront exprimés sous forme de notes de 0 à 20 sans exclure nécessairement d’autres éléments d’appréciation ». De quoi faire rapidement disparaître les lettres de tout le secondaire (elles ont encore aujourd’hui souvent cours en primaire). Plus de 40 ans plus tard, le vieux débat est rouvert.

Gilles Daniel
Metronews

Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Il n'y a point de génie sans un grain de folie
 
 Boire comme un fiancé
 
MANIFESTATIONS
 Richard Cœur de Lion est célébré à l'Abbaye de Fontevraud
 
 Giverny : Henri Manguin ou la volupté de la couleur d'un peintre méconnu
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Démocratie ou l'art de tirer de l'homme le plus possible en lui rendant le moins possible
 
 Déclaration du prince Louis de Bourbon, héritier de la Couronne de France, aux Français
 
 Esprit (L') de conversation : spécialité française déclinante ?
 
 Premiers fiacres électriques : réjouissantes perspectives pour l'industrie automobile en 1899
 
 
Et puis aussi...
 
 Régions (Les) de France, une vieille histoire
 
 Galanterie française ou la frontière ténue séparant courtoisie et muflerie
 
 Orthographe « laïque » : arme de nivellement intellectuel du peuple par le bas ?
 
 Enseignement de l'histoire (Un plan d') de 1787 en faveur d'une véritable culture historique
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 155 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services