le 25 juillet dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Une vaste demeure aristocratique antique mise au jour à Auch (Gers) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Une vaste demeure aristocratique (...)

L’Histoire fait l’Actu

Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.


Une vaste demeure aristocratique
antique mise au jour à Auch
(Source : Inrap)
Publié / Mis à jour le mercredi 24 août 2016, par LA RÉDACTION


 
 
 
Sur 800 m2, la fouille, située à moins d’une centaine de mètres du forum de l’antique cité d’Elimberris, met en évidence les premières implantations humaines datées de la seconde moitié du Ier siècle avant notre ère

Une équipe de l’Inrap a mis au jour, à Auch, une vaste demeure aristocratique antique. Cette fouille, réalisée sur prescription de l’État (Drac Occitanie), se situe à moins d’une centaine de mètres du forum de l’antique cité d’Elimberris. Ce nouveau chantier archéologique est d’importance : le passé gallo-romain d’Auch reste en grande partie à découvrir, il n’avait été perçu qu’au travers d’une fouille, déjà ancienne, et d’une dizaine de diagnostics.

Auch antique
Elimberris est implantée sur la rive droite du Gers, aujourd’hui en contrebas du centre urbain moderne. Sur 800 m2, la fouille met en évidence les premières implantations humaines datées de la seconde moitié du Ier siècle avant notre ère. Toutefois, les premiers signes tangibles d’une véritable urbanisation n’émergent qu’au début du Ier siècle de notre ère.

Une des mosaïques de la demeure antique mise au jour à Auch (Gers)
Une des mosaïques de la demeure antique mise au jour à Auch (Gers).
© Crédit photo : Jean-Louis Bellurget, Inrap

Cette période inaugure l’expansion de la cité, avec sa trame urbaine, structurée par un réseau viaire, orienté, comme il se doit, sur les points cardinaux. La présence du forum et d’habitats privés de qualité avait été perçue lors de diagnostics et de sondages archéologiques. Au cours du Bas-Empire, la cité semble prospère et voit l’apparition de luxueuses résidences, agrémentées de thermes et de sols en mosaïque. C’est l’une d’entre d’elles, qui sort aujourd’hui de terre...

Une domus et ses mosaïques
Peu après les années 320-330 de notre ère, cette domus, est dotée d’un ensemble thermal. Les vestiges actuellement mis au jour s’inscrivent dans un corps de bâtiment, long de 28 m et large de 10 m. Au moins trois pièces chauffées par le sol (ce que les archéologues appellent les hypocaustes rayonnants), sont agrémentées de mosaïques polychromes différentes. Deux d’entre elles présentent des motifs géométriques, composés d’octogones et de carrés pour l’une, de « cocardes » pour l’autre. Plus vaste, la troisième est un tapis de figures géométriques et florales complexes. Sont aussi présentes des mosaïques murales, attestées par des tesselles de pâte de verre noir bleuté, vert ou rouge, dont les fragments ont été retrouvés dans les gravats antiques scellant les sols.

Ces mosaïques se rattachent sans ambiguïté à un « style aquitain » qui se développe, durant la fin de l’Antiquité, dans le sud-ouest de la Gaule. Bien connus dans certaines grandes villæ rurales, ces pavements sont plus rares en milieu urbain, toutefois, Bordeaux, Eauze et désormais Auch en ont livrés.

Au cours de son histoire, la domus a connu deux profondes restructurations architecturales. Ainsi, une des mosaïques tardives en recouvre une autre appartenant à un état antérieur de la demeure. La fin du IVe et le début du Ve siècle signent l’abandon de la demeure aristocratique. Elle est alors l’objet d’une campagne de récupération systématique de matériaux : les murs sont épierrés, les dallages de marbre arrachés, les carreaux de chauffage prélevés, amputant ainsi une partie des mosaïques.

Les mosaïques viennent d’être entoilées, puis déposées, c’est-à-dire prélevées afin d’être restaurées. Ainsi pérennisées elles pourront être présentées au public. Un rapport sera réalisé par les archéologues, les résultats les plus marquants publiés, un projet collectif de recherche autour d’Auch pourrait naître. Pour l’heure, les mosaïques enlevées, la fouille se poursuit afin de découvrir l’Auch des Ier et IIe siècle de notre ère...

Institut national de recherches archéologiques préventives
Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute
 
 Quart d'heure de Rabelais
 
MANIFESTATIONS
 Électricité : sa merveilleuse histoire au Centre Historique Minier de Lewarde (Nord)
 
 Trésor de tapisseries exposées au Château d'Angers
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Ensemble (Un) funéraire du Néolithique moyen à Ambérieu-en-Bugey (Ain)
 
 Des grottes funéraires vieilles de 3000 ans avant notre ère découvertes en Champagne
 
 Lagny-le-Sec (Oise) : le maire rase le château, les habitants sont furieux
 
 Gare (La première) de voyageurs de France exhumée au Pecq, dans les Yvelines
 
 
Et puis aussi...
 
 Magazine (Le) Pomme d'Api a 50 ans
 
 Musée Camille Claudel : ouverture prochaine à Nogent-sur-Seine
 
 « Secrets d'Histoire » trop monarchique ? France 2 réplique
 
 Moines de Saint-Wandrille : ils se lancent dans la bière pour sauver leur abbaye
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 196 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services