Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Harceler. Origine, étymologie mots de la langue française - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots, Locutions > Harceler

Savoir : Mots, Locutions

L’étymologie de mots et l’origine de locutions de la langue française. Racines, évolution de locutions et mots usuels ou méconnus


Harceler
Publié / Mis à jour le vendredi 26 août 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
Il n’est guère de mot dont l’origine soit plus simple et plus incontestable ; il n’en est guère aussi auquel on ait prêté des étymologies plus tourmentées...

Nicot le fait venir de arcere, dans le sens de persécuter, sens que ce verbe n’a jamais eu, ni dans l’antiquité, ni dans le Moyen Age ; Ménage le dérive de arcellare, inconnu à Du Cange et à tout le monde : c’est un mot forgé, comme Ménage en improvise dès qu’il est embarrassé.

Borel, qui va toujours chercher midi à quatorze heures , a recours au grec sarazéin, plaisanter, qui n’est pas du grec, mais un barbarisme estropié sans doute de sardazéin, qui signifie rire sardoniquement, rire d’un rire forcé. Périon, bénédictin mort en 1559, invoque hercazéin, calomnier, que vous chercheriez en vain dans l’excellent dictionnaire d’Alexandre, et qui, d’après sa racine hercos, ne pourrait signifier que mettre en prison ; c’est un peu plus que harceler.

Le désespoir de cette étymologie en a porté quelques-uns jusqu’au latin ira, et même jusqu’au français haïr. Ces derniers méritent vraiment qu’on les plaigne : ils devaient être bien las d’avoir battu les lexiques grecs, latins et barbares pour se replier sur le Dictionnaire français ! Quelle extrémité ! Et ils étaient dans le vrai sans s’en douter : la racine de harceler est dans le Dictionnaire français, non pas à la vérité dans celui de l’Académie, mais dans le vocabulaire du vieux français, de ce français qui subsiste encore par lambeaux au fond de certaines provinces et dans le langage du peuple.

Harceler vient tout simplement de harcelle. Mais qu’est-ce que harcelle ? C’est une baguette d’osier, par extension toute baguette pliante et souple dont on peut agacer, taquiner, provoquer quelqu’un sans lui faire du mal, en un mot le harceler. Lorsque, par suite de la querelle de Renaud de Montauban avec Charlemagne, les quatre fils Aymon se virent contraints de fuir leur château de Dordonne et de se cacher au fond des Ardennes, ils n’avaient, comme vous savez, d’autre monture pour eux quatre que le bon cheval Bayard. Tout l’univers les a vus montés sur Bayard, sortant des magasins de Pellerin, à Épinal, ou de Deckherr, à Montbéliard ; mais ce qu’on ne sait pas généralement, c’est qu’ils étaient si pauvres, si pauvres, qu’ils avaient été réduits à se faire des étriers de baguettes coupées dans la forêt :

Tout entour Bayart furent li chevalier vaillant :
Des harceles du bois vont les estriers faisant,
Puis sont montés dessus ; Renaut estoit devant.
Amis, ne veistes gens de si pauvre semblant !

L’auteur inconnu de la version en prose des Quatre fils Aymon, faite au XVe siècle, dont l’abrégé court encore les foires de village, a gâté ce détail de la composition primitive ; il donne quatre chevaux, un pour chaque frère.

« Le supliant a mal prins certaines gaulles et harcelles que l’on nomme osier » (Lettres de rémission de 1448). « Laquelle femme s’aproucha près et frapa le supliant » par le visaige d’une waulette (gaulette) ou herchelle » (Autres lettres de 1451).

Mais d’où vient harcelle ? Nous pourrions renvoyer au bas latin harcia donné par Du Cange, mais c’est, au contraire, le latin harcia qui a été moulé sur le français harcelle, harchelle ou herchelle. Il semble que harchel est le même mot que archal : il y a certainement une analogie frappante entre une tige d’osier et un fil d’archal. L’osier peut, en bien des cas, suppléer au fil de laiton, sans compter la couleur jaune qui leur est commune. On a sans doute été conduit à nommer une baguette d’osier une archal, ou bien une harchelle, par le même trope qui nous fait dire une feuille de zinc ou de carton ; une glace pour un miroir ; une langue pour l’idiome d’un peuple. C’est une catachrèse.

Archal est une forme altérée, pour orchal, et orchal est le latin aurichalcum, cuivre d’or, c’est-à-dire jauni par un mélange. Le vocabulaire de Guillaume Briton, mort en 1356, dit : « AURICALCUM, archaus. » Ici nous touchons au grec.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Crier haro sur quelqu'un
 
 Vous n'en aurez pas les gants
 
MANIFESTATIONS
 Exposition Quoi de neuf au Moyen Age ? à la Cité des sciences et de l'industrie du 11 octobre 2016 au 6 août 2017
 
 Cartographie (Grande aventure de la) au château-musée de Dieppe
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Estaminet
 
 Panier
 
 Macédoine
 
 Boucan
 
 
Et puis aussi...
 
 Grisette
 
 Parasite
 
 Savant en us
 
 Collation
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 64 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services