Catalogue de nos
PUBLICATIONS
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Favoris

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Face au bûcher de la Pucelle. La Couronne, plus vieille auberge de France, à Rouen. Jeanne d'Arc - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine francophone > La Couronne, plus vieille auberge (...)

Patrimoine francophone

Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...


La Couronne, plus vieille auberge
de France, à Rouen
(Source : Le Journal du Dimanche)
Publié le lundi 13 août 2012, par LA RÉDACTION


 
 
 
 
A Rouen, la foule est en larmes sur la place du Vieux-Marché, ce 30 mai 1431. Les clients de La Couronne, la plus vieille auberge de France, seraient venus assister à l’exécution de Jeanne d’Arc.

L’histoire repasse parfois les plats. En ce début d’été normand, Patricia, Morgane, Françoise et Sylvain ont tous quatre le regard tourné vers la place du Vieux-Marché, à Rouen. C’est l’intérêt d’être assis près de la fenêtre : jouir d’une table avec vue sur le passé. "On était en train d’admirer l’architecture. On se disait qu’un jour de 1431 Jeanne d’Arc avait été brûlée vive juste là, sous nos yeux…"

L’auberge de La Couronne se targue d’être la plus vieille de France. Ses colombages en chêne ornés de géraniums et son pignon pointu ont beau ne pas remonter au Moyen Âge, les propriétaires soutiennent qu’au XVesiècle « un manoir » s’élevait déjà à cet endroit. Dans les documents déterrés aux archives départementales, figure le nom du "tavernier", Richard Baudry, qui payait chaque année une rente de 60 sols au couvent voisin. « Cardinot », comme on le surnommait, a sans doute assisté au martyre de la Pucelle d’Orléans depuis son commerce. À l’époque, la place n’a pas encore sa forme actuelle de trapèze. C’est un triangle planté de deux églises et d’un marché animé. "Le déménagement du commerce de gros, à la fin des années 1970, a permis de mettre au jour l’emplacement du bûcher", rappelle Olivier Chaline (La Place du Vieux-Marché et le martyre de Jeanne d’Arc, Éd. Charles Corlet), professeur d’histoire moderne à Paris-IV et habitant de Rouen.

La place du Vieux Marché à Rouen
La place du Vieux Marché à Rouen

« Venir comme spectateur à une exécution : du voyeurisme »
En ce début juillet, Patricia fête son anniversaire à l’auberge de La Couronne. Elle n’a pas choisi l’établissement au hasard : « C’est un des lieux les plus connus de Rouen. Les gens s’y retrouvent pour les grandes occasions. » À 40 ans, elle s’attendrit sur le destin foudroyé de Jeanne d’Arc. « Quand je pense à tout ce qu’elle avait accompli quand elle est morte, si jeune... » Sa mère, Françoise, frissonne en imaginant les buveurs serrés dans la taverne après avoir assisté au supplice : « Venir comme spectateur à une exécution, quelle inhumanité ! Le voyeurisme existait déjà.. »

Ce 30 mai 1431, la jeune intrépide, née en 1412 à Domrémy, sur la frontière lorraine du royaume, se confesse et reçoit la communion avant d’être extraite de sa prison de Rouen. Cette fille de laboureurs a été capturée l’année précédente à Compiègne par les Bourguignons et livrée aux Anglais. À Rouen, un tribunal ecclésiastique la condamne comme hérétique, au cours d’un très long procès, où le politique se mêle au religieux.

« Il s’agissait de faire juger comme sorcière celle qui incarnait la résistance à la dynastie anglaise et proclamait l’appui divin à Charles VII », note l’historien Olivier Chaline. À 9 heures du matin, Jeanne est déjà sur la place du Vieux-Marché. « Les sources nous disent qu’il y avait énormément de monde. Pour les Rouennais, Jeanne d’Arc n’était pas l’héroïne que nous admirons. Elle les dérangeait. Après un siège terrible, la ville avait été prise par les Anglais. Au moment du procès, l’heure est à la normalisation. Les affaires ont repris et voilà que sa présence vient rallumer la guerre. » Philippe Contamine, professeur d’histoire à la Sorbonne, égratigne à dessein l’image d’Épinal d’une cité tremblant pour la Pucelle.

Accédez à l’article complet

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
 

 

 Avilissement des pratiques politiques et perte du sens de l'honneur
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Patois de France : de l'importance de préserver variété et richesse des langues régionales
 
 Seigneur limousin (Un) s'attache l'amitié d'un lion lors de la première croisade
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Faire une algarade à quelqu'un
 
 Trancher la nappe
 
MANIFESTATIONS
 « De la tête aux pieds : se vêtir à la Renaissance » Exposition au château d'Écouen
 
 Flammarion a 140 ans  ! Exposition jusqu'au 31 juillet 2015
 
 
 
 


Temps de travail au Moyen Age
Nos ancêtres n’étaient pas les brutes de travail qu’on imagine : ils avaient 190 jours de congés par an
Louis XVII : roi martyr emprisonné au Temple
Itinéraire d’un enfant que la République a voulu corrompre puis a délibérément tué
Duc d’Anjou (roi Louis XX)
L’héritier du trône de France s’exprime au sujet de la découverte de la tête d’Henri IV
Histoire de France (Bainville)
CHAPITRE 2 : L’essai mérovingien
+ de vidéos "Histoire France"+ de vidéos "Patrimoine"

 


Les plus récents
 
 Le château de Sceaux, témoin des soubresauts de l’histoire
 
 L’histoire de la carte de France en cinq hexagones
 
 Arboretum des Grandes Bruyères : jardin remarquable de la région Centre
 
 Strasbourg : les plans des bâtisseurs de la Cathédrale en avant-première
 
 
Et puis aussi...
 
 Sur la piste des arbres séculaires conteurs d'histoires
 
 Musée de l'Abbaye de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault)
 
 Rennes : la ville médiévale va refaire surface
 
 Mystérieuse histoire (La) du drapeau normand : à deux ou trois « cats » ?
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 193 ARTICLES

 

 


 
Pinterest FrPittoresque

 


 

 

 

     

 
 
Copyright © 1999-2015 E-PROD
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services