Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Histoire de France : magazine (numéro 5), revue historique

Vous êtes ici : Accueil > Le Magazine 36 pages > Numéro 5 (Janvier/Février/Mars 2003)
Le Magazine 36 pages
Au sommaire du NUMÉRO 5 : massacre à Bagdad ; répression de la mendicité ; huîtres d’Etretat ; scandale de Panama ; Pierre Poivre...
Numéro 5
(Janvier/Février/Mars 2003)
 
Ou comment le calife Al-Mansur fit entrer les eaux du Tigre dans Bagdad pour émerveiller ses hôtes de marque, après que ceux-ci aient sillonné les sept cours de son Palais regorgeant de richesses...
Publié le lundi 11 janvier 2010, par LA RÉDACTION
 
 
La France pittoresque, c'est aussi le premier magazine de la petite Histoire de France : une revue de 36 pages couleur lancée l'hiver 2001/2002, s'appuyant sur des chroniques d'époque et abondamment illustrée de gravures anciennes. Pour partir sur les traces de ses ancêtres et mieux connaître ses racines.

Constituée d'ARTICLES DE FOND permettant au lecteur de connaître les POINTS-CLÉS de chaque thème abordé, ainsi que les ANECDOTES historiques et piquantes qui s'y rapportent, cette publication aborde tous les aspects d'une vie oubliée ou méconnue, des traditions aux légendes, en passant par les métiers, les industries, les inventions, les fêtes, les institutions, les rites ou encore les personnages ayant marqué leur temps. Lancée en décembre 2001, cette revue sans publicité de la France d'autrefois, porte un regard original et inhabituel sur notre passé. Magazine culturel et de loisir mettant en avant l'Histoire enrichissante et piquante, sa ligne éditoriale en rend la lecture accessible à tous.

Au sommaire de ce numéro...

A trente ans, tandis que de brillantes études le prédestinent à l’évangélisation de l’Extrême-Orient, ce Lyonnais d’une intelligence, d’une probité et d’une habileté rares, devient botaniste et jette tous (...)
 
Les épices, denrées précieuses, servirent un temps à rémunérer les magistrats lorsqu’on gagnait un procès. Une source d’excès qui fut à l’origine de réglementations. Quand on avait gagné un procès, on (...)
 
Comment, jusqu’au XVIIe siècle, l’on exécutait par contumace un criminel, ou l’on rendait les honneurs à un prince défunt, grâce à une reproduction en cire de leur figure. On entendait autrefois par (...)
 
Au cours du Moyen Age, le droit de tierçage ou de sépulture avait été substitué par les curés à la dîme verte qu’ils prélevaient sur tous les fruits et légumes, et dont la perception était onéreuse pour (...)
 
A l’heure ou la réintroduction du loup fait débat, souvenons-nous qu’il fallut attendre la fin du XIXe siècle pour voir ce prédateur disparaître de nos régions, exterminé par les mesures successives (...)
 
D’après Mabillon dans son De re diplomatica (Tome I, chapitre XI), l’usage de pointer les « i » remonte au commencement du XVe siècle. Les auteurs du Nouveau traité diplomatique (Tome II, p. 310) ne se (...)
 
Où l’on apprend que faire le vœu du paon au cours d’un repas était un immense honneur, tandis que trancher la nappe de vos convives était synonyme d’un affront que la mort seule pouvait laver... Le (...)
 
En Bourgogne comme dans toutes nos autres provinces, les anciens costumes ont peu à peu changé ; les villes ont copié Paris, les villages essayent de copier les villes ; l’uniformité gagne de proche (...)
 
La mode antique n’imposait pas aux femmes de porter un corset pour mettre en valeur leurs avantages corporels, ce rôle étant simplement dévolu aux ceintures et écharpes. Si l’avènement du corset eut (...)
 
L’industrie des corps, à laquelle tant de générations s’étaient docilement soumises, fut attaquée au milieu du XVIIIe siècle par des médecins renommés de l’Allemagne et de l’Angleterre. En France, (...)
 
Cheveux tirés pour donner plus de largeur au front, souci extrême de préserver la blancheur de la peau du visage, fût-ce avec des recettes aux ingrédients les plus inattendus... Jérôme Lippomano, (...)
 
Des gravures du XVIe siècle attestent du recours précoce à cet instrument de décapitation qui fera rage durant la Révolution française, abrégeant les douleurs du supplicié et exigeant le moins possible (...)
 
Au plus fort de la Révolution, la guillotine se déclinait en répliques miniatures : présents pour enfants ou exutoires pour aristocrates aspirant à la décollation de Danton ou de Robespierre... Après (...)
 
Construit pour la reine Marie-Antoinette, le parc à huîtres d’Étretat, dont les réservoirs étaient taillés à même le roc en pleine mer, acquit rapidement une grande renommée, grâce à l’extrême qualité (...)
 
De la Renaissance à la Restauration, le célèbre et invariable cri des marchands d’huîtres a traversé le temps, s’expliquant par le bateau chargé de marée remontant autrefois la Seine de Rouen à Paris, et (...)
 
Les mesures adoptées par l’Etat en matière de lutte contre la mendicité sont une suite d’alternances entre singulier relâchement et répression outrancière. Si un édit contre « hommes et femmes demeurant (...)
 
En 1566, une série de dispositions émanées des parlements, de la couronne et des municipalités elles-mêmes, donnèrent aux échevins des villes, aux marguilliers des paroisses, ou à des établissements (...)
 
Fort de son succès dans le canal de Suez, Ferdinand de Lesseps se laisse convaincre d’entreprendre la construction du canal de Panama. Mais rapidement, la Compagnie créée en 1880 ayant en charge (...)
 
Où l’on apprend qu’avant d’être fixée au 25 décembre, la fête de Noël était mobile car sujette aux changements de calendrier qui marquèrent la vie de nos ancêtres. Chaque province de France célébrait à sa (...)
 
Dans certaines provinces françaises, la cérémonie religieuse de Noël s’accompagnait parfois de danses au cœur même des églises. Des « excès » que l’Église fut amenée à réprouver... Le concile provincial de (...)
 
En 1761, une bande de brigands dont le chef répondait au joli nom de Fleur d’Epine, désolait les environs de Rouen. Vols, incendies, assassinats se multipliaient dans la contrée où régnait une (...)
 
Les Grecs et les Romains avaient coutume de faire des libations en l’honneur des dieux, de répandre du vin, et même de boire à leur honneur. Pour l’usage de boire à la santé de ses protecteurs et à (...)
 
L’origine de la boussole se perd dans les époques les plus reculées, Aristote en parlant dans son livre de Lapidibus. Si les Chinois connaissaient déjà la pierre aimantée au IIe siècle de notre ère, (...)
 
Né à Tonnerre dans l’Yonne, Charles Geneviève d’Éon est issu d’une longue lignée de hauts dignitaires de l’État. Escrimeur hors pair et avocat au Parlement, il est repéré par le prince de Conti qui (...)
 
Si l’on peut aisément imaginer que l’entourage proche de Charles Geneviève d’Éon n’était pas dupe de son accoutrement, il se trouva quelques galants pour lui faire la cour et « la » demander en (...)
 
Le personnage de d’Éon est également intéressant parce qu’il produisait son vin et même en faisait un certain commerce. Le fait en lui-même n’avait rien de particulièrement original, car nombreux étaient (...)
 
C’est vers 760 que le calife Al-Mansur décide de conforter la puissance de l’Empire Abbasside en fondant Bagdad, consultant géographes, médecins et astrologues pour choisir l’emplacement idéal. Ronde, (...)
 
Ou comment le calife Al-Mansur fit entrer les eaux du Tigre dans Bagdad pour émerveiller ses hôtes de marque, après que ceux-ci aient sillonné les sept cours de son Palais regorgeant de (...)
 
Hulagu vint camper vis-à-vis d’une des portes de la ville, et dans une seule nuit les Mongols élevèrent un mur qui enfermait les côté oriental et occidental de la ville. Après avoir creusé de profonds (...)