Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Histoire de France : magazine (numéro 2), revue historique

Vous êtes ici : Accueil > Le Magazine 36 pages > Numéro 2 (Avril/Mai/Juin 2002)
Le Magazine 36 pages
Au sommaire du NUMÉRO 2 : empoisonneuse La Voisin ; machines volantes et parachute ; révolution du télégraphe ; sort des aliénés...
Numéro 2
(Avril/Mai/Juin 2002)
 
En 1605, Sully rendit une ordonnance qui obligeait chaque commune à planter un orme en face de l’église. C’était le rendez-vous...
Publié le dimanche 10 janvier 2010, par LA RÉDACTION
 
 
La France pittoresque, c'est aussi le premier magazine de la petite Histoire de France : une revue de 36 pages couleur lancée l'hiver 2001/2002, s'appuyant sur des chroniques d'époque et abondamment illustrée de gravures anciennes. Pour partir sur les traces de ses ancêtres et mieux connaître ses racines.

Constituée d'ARTICLES DE FOND permettant au lecteur de connaître les POINTS-CLÉS de chaque thème abordé, ainsi que les ANECDOTES historiques et piquantes qui s'y rapportent, cette publication aborde tous les aspects d'une vie oubliée ou méconnue, des traditions aux légendes, en passant par les métiers, les industries, les inventions, les fêtes, les institutions, les rites ou encore les personnages ayant marqué leur temps. Lancée en décembre 2001, cette revue sans publicité de la France d'autrefois, porte un regard original et inhabituel sur notre passé. Magazine culturel et de loisir mettant en avant l'Histoire enrichissante et piquante, sa ligne éditoriale en rend la lecture accessible à tous.

Au sommaire de ce numéro...

Pour se prévenir de toute excentricité et de toute extravagance inopportune en matière de modes, on avait coutume, aux XVIIe et XVIIIe siècles, de recourir à des poupées faisant office de modèles. (...)
 
Horloger du roi, Caron de Beaumarchais initia cette mode qui ne prit réellement son essor qu’à la fin du XVIIIe siècle. Caron de Beaumarchais, dont le père fut un des plus habiles horlogers de Paris, (...)
 
La naissance du duc de Bourgogne s’accompagna de réjouissances auxquelles prirent part les Parisiens. Pour l’occasion, on pimenta les joutes sur l’eau par le jeu de l’oyson, qui mettait en scène une (...)
 
On a le singulier usage, dans la Sologne, de piquer le marié et la mariée jusqu’au sang, pendant la célébration de la messe, pour s’assurer, d’après le plus ou moins de sensibilité qu’ils témoignent en (...)
 
Voici, d’après un tableau du dix-septième siècle, l’image fidèle d’un crieur des morts. Tout vêtu de noir et d’une dalmatique blanche où étaient brodés des crânes, des os, des larmes ; coiffé d’un large (...)
 
Au XVIe siècle, nombre de larrons affectionnaient un instrument d’une efficacité diabolique, en faisant usage pour rendre dociles leurs malheureuses victimes. La poire d’angoisse serait le fruit du (...)
 
Cet instrument était une sorte de petite boule, qui, par de certains ressorts intérieurs, venait à s’ouvrir et à s’élargir, en sorte qu’il n’y avait moyen de la refermer ni de la remettre en son premier (...)
 
Une des légendes ayant trait à Childéric, roi des Francs Saliens entre 457 et 481, est celle liée à son mariage : sur la foi de sa réputation de bravoure et de valeur, une reine étrangère, une reine de (...)
 
Voici ce qui est survenu près de Bellac. Les chroniques rapportent que dans une plaine spacieuse, sans habitation, trois hommes, allant de compagnie, aperçurent trois hommes vêtus de noir, inconnus (...)
 
Catherine Deshayes, veuve Monvoisin, connue plus tard sous l’abréviatif de Voisin et de la Voisin, était originaire de la province de Champagne. Empoisonneuse et sorcière de renom, elle vend ses (...)
 
Racine a-t-il empoisonné sa maîtresse avec l’aide de La Voisin ? L’empoisonneuse l’a compromis au cours de son procès, se faisant l’écho de propos qu’aurait tenus Madame de Gorle, belle-mère de la (...)
 
La Voisin « aurait brûlé 2500 avortons dans un four et enterré des enfants dans son jardin ». Les archives de la Bastille mentionnent les interrogatoires de Vautier et de Lesage en date du 2 et 5 (...)
 
Aperçu des personnalités avec lesquelles La Voisin était en affaires. ARGENTOX (COMTESSE D’), accusée par Lesage d’avoir fait empoisonner son mari et de s’être fait avorter et justifiée par la Voisin ; (...)
 
Les grands magasins du Louvre, du Bon Marché, etc... font la joie des enfants de leur clientèle, même de la clientèle de passage, en leur distribuant des ballons de baudruche que les bébés laissent (...)
 
L’itinéraire du parachute, une invention qui faillit sombrer dans l’oubli à la naissance des aérostats. L’avènement du parachute en 1797 est le fruit d’expériences menées dès l’Antiquité par des esprits (...)
 
En 1670, plus d’un siècle avant l’admirable découverte des frères Montgolfier, François Lana, jésuite très savant, construisit l’appareil...
 
Le 22 octobre 1797, à 5 heures du soir, Jacques Garnerin s’éleva du parc de Monceaux. La petite nacelle dans laquelle il s’était placé, était surmontée d’un parachute (...)
 
L’histoire du climat de la France est parsemée d’effroyables intempéries destructrices, ravageant les récoltes, empêchant les semailles, provoquant disettes ou épidémies. Exemples (...)
 
1840 : Quand les cultivateurs et fermiers se nourrissaient de châtaignes, bouillies, pain noir et fruits verts. Depuis une vingtaine d’années les municipalités des villes de France semblent vouloir (...)
 
La répartition et l’utilisation des fonds secrets faisaient déjà l’objet de cinglantes diatribes au XIXe siècle. Léon Bienvenu, préfet de police, nous en offre un exemple haut en couleur, affirmant que (...)
 
La légende prétend que l’exploitation de la pierre d’Angers aurait débuté au VIe siècle, initiée par saint Lézin. Si les documents historiques font état de l’extraction des ardoises à ciel ouvert depuis (...)
 
Lézin naquit vers l’an 530 d’une famille princière ; Garnier, son père, était l’un des plus puissants leudes de la cour de Clotaire Ier. Aussitôt que l’âge permit à son fils de commencer l’étude des (...)
 
Il y a un peu plus de deux cents ans, les hôpitaux d’aliénés étaient encore ouverts au public, lui offrant une visite où l’apparente dévotion cachait une curiosité malsaine. Au fond des loges basses et (...)
 
La folie n’a pas toujours été considérée comme une maladie, et l’on est étonné de voir pendant combien de temps les malheureux qui en étaient atteints, ont pu être privés de soins. L’antiquité, imbue des (...)
 
Pinel, nommé depuis quelque temps médecin en chef de Bicêtre, avait déjà sollicité plusieurs fois, mais inutilement, l’autorisation de supprimer l’usage des fers dont étaient chargés les furieux. Il (...)
 
Vers 1780, Mercier, l’auteur du Tableau de Paris, demandait de toutes ses forces « des trottoirs comme à Londres » ; pendant tout le reste de sa vie il n’a cessé de les réclamer, et il est mort en (...)
 
Au XVIIIe siècle, elles conduisaient leurs petites victimes par l’appât de quelques dragées. Le crime de voleurs d’enfants se distingue parmi les plus odieux. Le désespoir d’un père, d’une mère, des (...)
 
Bien que la dent d’un homme fût au Moyen Age chose du plus haut prix, valant un procès à celui qui la brisait, les méthodes de soins dentaires demeurèrent longtemps rudimentaires et hasardeuses. (...)
 
Comme c’est un mal bizarre, il faut avoir en main plusieurs remèdes, et les expérimenter tous : car enfin il s’en trouvera quelqu’un qui soulagera. J’ai néanmoins mis ici ceux que j’ai cru les plus (...)
 
Quoique cette histoire paraisse connue de beaucoup de personnes, qui parfois y font allusion dans le cours de la conversation...
 
Une chanson qui était à la mode au siècle dernier, vers 1755, nous apprend que le docteur Thomas s’était établi, en 1719, peut-être même dès 1711, vis-à-vis la statue de Henri IV, qu’on nommait alors le (...)
 
En proie aux flammes durant vingt-quatre heures en 1868, on le donnait pour mort. C’était faire peu de cas de sa robustesse. Cet orme a été planté en 1683, en face d’une église construite du temps de (...)
 
En 1605, Sully rendit une ordonnance qui obligeait chaque commune à planter un orme en face de l’église. C’était le rendez-vous...
 
Il y a un demi siècle, le voyage de Paris à Versailles n’était ni court ni facile. A la place Louis XV stationnaient de pauvres voitures, qu’on appelait « coucous » et qui ne partaient que lorsque leur (...)
 
La Roue de l’avenue de Suffren, dont la puissante armature commence à dessiner sur le ciel le colossal contour de sa circonférence, est une des attractions futures de l’Exposition de 1900. L’état (...)
 
L’annonce et la réclame, qui ont pris, à notre époque, un si grand développement, ont eu des commencements modestes. Jusqu’à la fin du dix-septième siècle, tout ce qui constitue aujourd’hui la publicité ; (...)