Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Les événements du 1er février, éphéméride du jour

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Février > 1er février
Éphéméride, événements
Les événements du 1er février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
1er février
 
Considérée comme une satire injurieuse de la religion et de la dévotion, la pièce est interdite une première fois interdite en 1664, Molière arguant alors auprès de Louis XIV d’une mauvaise interprétation et mettant en avant les valeurs morales qu’elle défendait
Publié le samedi 1er février 2020, par LA RÉDACTION
 
 
Charles le Bel ou le Beau ; on le nomme aussi Charles IV. Comte de la Marche avant d’être roi, il était le troisième fils de Philippe le Bel et succéda à son frère Philippe le Long dans les royaumes de (...)
 
Aléandre, né en Italie dans la marche Trévisane, contribua puissamment par ses talents et par ’son zèle à la renaissance des lettres en France. La manière dont il obtint sa première chaire (...)
 
Par une fatalité cruelle, Henri IV, qui ne trouvait souvent que des ingrats dans ceux dont il avait généreusement récompensé It-s services, se voyait réduit à paraître ingrat lui-même en punissant leurs (...)
 
Fils de Djjhan-Guyr et père d’Aureng-Zeyb, Chah-Djihan éprouva de terribles mais justes vicissitudes : son fils le punit avec usure des attentats dont il s’était rendu coupable contre son père et ses (...)
 
Le roi Charles Ier est ramené pour la seconde fois devant la cour de justice. Dans la ferme résolution où il était de ne point reconnaître ce tribunal, il insista toujours sur l’insuffisance de la (...)
 
Considérée comme une satire injurieuse de la religion et de la dévotion, la pièce est interdite une première fois interdite en 1664, Molière arguant alors auprès de Louis XIV d’une mauvaise (...)
 
Pierre Ottoboni succéda au pape Innocent XI sous le nom d’Alexandre VIII. Dans l’espoir de terminer les discussions qui divisaient la France et le saint Siège, Louis XIV lui rendit le comtat (...)
 
Second fils de l’électeur Georges III, ce prince, né à Dresde, capitale des états de son père, le 12 mai 1670, fit une belle fortune pour un cadet de Saxe ; mais il la paya cher par le trouble, les (...)
 
Mort de Pierre-François-Xavier de Charlevoix, jésuite, né à Saint-Quentin le 9 octobre 1682. Il professa les humanités et la philosophie avec distinction, et travailla durant vingt-deux ans au journal (...)
 
Lanzoni, célèbre médecin et antiquaire, naquit à Ferrare le 26 octobre 1663. Comme la plupart de ceux qui prennent pour guide un véritable esprit philosophique, il n’avait guère de confiance dans le (...)
 
Une première coalition s’était formée à Pilnitz contre la révolution française (voy. 27 Juillet 1791 et 20 Avril 1792) : deux puissances seulement y avaient pris part, et, jusqu’en 1793, la France n’eut (...)
 
Napoléon affectionnait le poète, et ne fut pas étranger au succès de l’ouvrage : il vint par sa présence cabaler en faveur de cette pièce, véritablement homérique, et puisée tout entière dans l’Iliade, » (...)
 
Le frère de Napoléon Ier prend Séville, par la volonté du roi d’Espagne. Ses opposants s’enfuient à Cadix, ultime foyer de la résistance espagnole.
 
Dans cet acte, daté du Louvre de l’exil, Louis XVIII, qui n’était encore que l’hôte de l’Angleterre, invite les Français à profiter des revers de leur chef pour se jeter dans les bras de leur roi. « Ne (...)
 
La mission d’Alexandre Ypsilanti fut brillante, rapide et malheureuse : le premier, il appela ses frères à l’indépendance, et il se vit presque aussitôt ravir la liberté : il s’élançait vers le trône, (...)
 
La Marseillaise est choisie comme hymne national français.
 
Edmond de Goncourt avait aménagé le second étage de sa maison d’Auteuil pour y organiser des dimanches littéraires. Il appelait l’étage son « grenier », mais il n’en s’agissait pas moins de trois pièces (...)
 
Sigebert Ier, roi de Metz, était fils de Chlotaire Ier et d’Ingonde. En l’an 561, après la mort de Chlotaire, roi de toute la Gaule, ses quatre fils se la partagèrent et en formèrent quatre royaumes : (...)
 
Mort de Sigebert III. Il est enterré à Metz. Son fils unique Dagobert II est exilé en Irlande par Grimoald, maire du Palais.
 
Une vacance de treize mois laissa le saint Siège sans pontife légitime depuis la mort de Paul Ier jusqu’à l’élection d’Etienne III. Pendant cet intervalle, deux anti-papes cherchèrent à s’établir (...)