LA FRANCE PITTORESQUE
Chauffeurs de Beauce et de Picardie
(Extrait de l’article paru dans le numéro 12)
Publié le mardi 12 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

A la fin du XVIIIe siècle, vagabonds et mendiants s’organisent pour former des bandes armées dont la sauvagerie marque l’histoire de la Picardie ou de la Beauce. Les vastes souterrains du pays chartrain sont notamment autant de repaires providentiels abritant les brigands et leurs larcins. Les violences redoublant, l’État décide d’y mettre bon ordre en 1799.

Sous Philippe-Auguste déjà, la forêt d’Orgères, avec ses cavernes et ses carrières inconnues, était un repaire assuré pour les larrons armés. Sous Charles VI, les principaux meurtriers des Armagnacs s’y dérobaient aux poursuites, et les compagnons d’Aimerigot la Tête-Noire apprirent à en connaître les détours. Au XVe siècle, les discordes...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE