LA FRANCE PITTORESQUE
Une découverte moyenâgeuse sauve la pisciculture
(Extrait de l’article paru dans le numéro 11)
Publié le mardi 12 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Lorsque les pêcheurs Remy et Géhin, préoccupés par la disparition de la truite, découvrirent au milieu du XIXe siècle la fécondation artificielle des œufs de poisson, ils ignoraient qu’un moine bourguignon l’avait pratiquée avec succès au Moyen Age, mais assurèrent la survie d’une activité ancestrale, et devinrent les pères de la pisciculture moderne.

Si l’on fait sans preuve aucune remonter l’origine de la pisciculture jusqu’à l’antiquité égyptienne, l’art de cultiver le poisson fut assurément très tôt en usage chez les Chinois, cependant que la fécondation artificielle proprement dite ne leur était pas connue : ils recueillaient les œufs tout fécondés au fond des rivières à l’aide de nattes et de claies qu’ils avaient disposées de façon à arrêter la semence du poisson...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE