LA FRANCE PITTORESQUE
15 mai 1734 : le royaume de Naples
passe de la maison d’Autriche, dans une branche
de la maison de Bourbon
()
Publié le mardi 14 mai 2013, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Le roi Stanislas, beau-père de Louis XV, déjà nommé roi de Pologne, en 1704, mais détrôné par le tsar Pierre le Grand, fut élu de nouveau en 1733, de la manière la plus légitime et la plus solennelle ; mais l’empereur Charles VI fit procéder à une autre élection, appuyée par ses armes et par celles de la Russie : le fils du dernier roi de Pologne, électeur de Saxe, qui avait épousé une nièce de Charles VI, l’emporta sur son concurrent, et Stanislas fut détrôné pour la seconde fois.

Le ministère de France eût entièrement perdu cette réputation nécessaire au maintien de sa grandeur, s’il n’eût tiré vengeance de l’outrage qu’on lui avait fait en Pologne. L’éloignement des lieux ne permettait pas qu’on se portât sur les Moscovites, et la politique roulait que la vengeance tombât sur l’empereur. La France s’unit avec l’Espagne et la Sardaigne, en promettant à celle-ci le Milanais ; et à l’Espagne, le royaume de Naples et de Sicile, pour le premier fils du second mariage de Philippe V et d’Elisabeth de Parme. Le roi de France n’envisageait aucun avantage pour lui, que sa propre gloire et l’abaissement de l’Autriche, qui allait perdre ses plus beaux domaines en Italie.

Le maréchal de Villars déclaré généralissime des armées française, espagnole et piémontaise, ayant fini sa glorieuse carrière après la prise de Milan, le maréchal de Coigny, son successeur, gagna deux batailles, tandis que le duc de Montemar, général des Espagnols, battait les Autrichiens et les Napolitains à Bitonto. Don Carlos, fils aîné de Philippe V et d’Elisabeth de Parme, entra victorieux dans Naples, où il fut proclamé solennellement roi des Deux-Siciles, et la possession de ce royaume lui fut confirmée à la paix de 1736.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE