LA FRANCE PITTORESQUE
30 avril 1611 : le parlement de Provence
fait brûler le curé Gofridi, comme sorcier
()
Publié le lundi 29 avril 2013, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Louis Gofridi , curé de la paroisse des Acoules, de Marseille, avait beaucoup de goût pour les livres de magie. A force de lire de ces sortes de productions, il s’imagina qu’il était sorcier. Le diable lui donna le talent de se faire aimer de toutes les femmes en soufflant sur elles, et il souffla sur quelques-unes.

La fille d’un gentilhomme nommé La Palud, fut pour lui ce que La Cadière fut dans la suite pour le père Girard, s’il en faut croire des imputations dont rien n’a prouvé la vérité. Après avoir été sous sa direction, elle le quitta et se retira dans un couvent d’Ursulines. Gofridi y envoya une légion de diables ; toutes les religieuses se crurent possédées : la sorcellerie de Gofridi parut démontrée. Un arrêt du parlement de Provence le condamna au feu ; la moitié seulement de ce parlement y condamna le père Girard en 1732 ; et ceci peut servir de mesure aux progrès qu’y avait faits la raison dans un espace de cent vingt ans.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE