LA FRANCE PITTORESQUE
Il est bien Claude
()
Publié le vendredi 4 janvier 2013, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Expression dont on se sert à l’égard d’une personne à qui l’on veut dire honnêtement qu’elle n’a pas le sens commun
 

On croit que l’empereur Claude, qui n’était rien moins que spirituel, a légué son nom à ceux qui lui ressemblent. Quand sa mère parlait d’un imbécile, elle disait qu’il était plus bête que son Claude : Meo Claudio stultior.

L’auteur de Claude et Claudine, opéra comique en vaudevilles, termine sa pièce par ce couplet :

Quand une pièce est applaudie,
C’est pour nous un très grand bonheur ;
Cela redouble notre envie
De plaire encore au spectateur ;
Mais quand l’amateur fait la mine,
Et ne veut point revoir l’acteur,
La comédie est la Claudine,
Et le vrai Claude, c’est l’auteur.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE