LA FRANCE PITTORESQUE
S’amuser à la moutarde
()
Publié le dimanche 14 août 2016, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Perdre son temps à s’occuper d’une chose indifférente quand on devrait le consacrer à de plus sérieuses
 

On croit que cette locution nous vient du vieux mot gaulois moult tarder, tarder beaucoup, demeurer longtemps, arriver trop tard, d’où nous avons dit d’une chose qui arrive après coup que « c’est de la moutarde après dîner. »

Et, en effet, comme ce condiment appelé moutarde ne sert dans le repas qu’à exciter l’appétit, qu’à donner du piquant aux viandes, il devient complètement inutile quand elles sont enlevées de table.

On dit aussi dans le même sens : Ce sont des figues après Pâques. Ce qui doit s’entendre des figues sèches, à cause de la coutume qu’on a encore de servir au dessert des figues et du raisin secs, avec des noisettes et des amandes, ce qu’on appelle vulgairement des mendiants.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE