LA FRANCE PITTORESQUE
16 octobre 1311 : concile général de Vienne en Dauphiné
()
Publié le samedi 13 octobre 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Le quinzième concile général se tint à Vienne en Dauphiné, sous Clément V, qui y présida. Il y avait, selon Villani, plus de trois cents évêques, sans compter les prélats, abbés ou prieurs. La première session se tint le 16 octobre : à la seconde, tenue le 3 avril 1312, le pape publia la suppression de l’ordre des Templiers, en présence du roi de France, de son frère, Charles de Valois, et de ses trois fils.

Le concile déclara que le pape Boniface VIII, dont Philippe le Bel avait poursuivi la condamnation à titre d’hérétique, n’avait pas cessé d’être catholique. Mais, pour contenter le roi, le pape fit un décret portant qu’on ne pourrait jamais reprocher au roi ni à ses successeurs ce qu’il avait fait contre Boniface ou contre l’Église.

Ensuite on s’occupa de questions théologiques : on décida, par exemple, que le fils de Dieu avait pris les parties de notre corps unies ensemble, savoir le corps passible et l’âme raisonnable. On décida encore que quiconque oserait soutenir que l’âme raisonnable n’était pas essentiellement la forme du corps humain, serait tenu pour hérétique. On condamna le fanatisme des bégards et des béguines.

On fit différentes constitutions relativement aux religieux et aux religieuses, aux mœurs et à la conduite du clergé. Quant à l’impunité des clercs, le concile révoqua la fameuse bulle clerici laïcos de Boniface VIII avec ses déclarations et tout ce qui s’en était suivi. Enfin on ordonna la levée d’un décime pour la croisade, à la troisième et dernière session, qui se tint le 6 mai 1312.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE