LA FRANCE PITTORESQUE
6 octobre 456 : Avitus
est dépouillé de l’empire
()
Publié le jeudi 4 octobre 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Avitus, natif d’Auvergne, d’une famille illustre, préfet du prétoire des Gaules sous Valentinien, maître de la cavalerie sous Maxime, se fit proclamer empereur à Toulouse, en juillet 455 , et repoussa les Vandales et les Suèves.

Le général Ricimer, auquel il avait donné sa confiance, parvint à une autorité si absolue, qu’il fit révolter l’armée à la tête de laquelle Avitus l’avait placé. Ce prince était alors dans les Gaules ; il passa en Italie pour se maintenir. Mais, Ricimer l’ayant surpris dans Plaisance, le dépouilla de la pourpre impériale. Avitus, pour se soustraire à la vengeance de ses ennemis, entra dans les ordres sacrés, et se fit ordonner évêque de Plaisance ; mais comme il appréhendait toujours le ressentiment de Ricimer, il résolut d’aller achever sa carrière en Auvergne.

Il mourut en chemin, et son corps fut apporté à Brioude, où il est honoré comme saint, et dont il est le patron , conjointement avec saint Julien. « Avitus, dit Turpin, fut moins illustre par sa naissance que par ses qualités personnelles. Sa douceur et sa modération lui avaient mérité l’estime et l’amitié de Théodoric II, roi des Wisigoths.

« Ce fut par son conseil qu’il se fit élire empereur. Montez sur le trône, lui avait dit ce prince ; tant que vous gouvernerez l’empire, il n’aura point de soldat plus ardent que moi à le défendre. Cependant Avitus, dont le règne n’offre rien de mémorable, prouva que les hommes pacifiques et vertueux ne sont pas toujours les plus propres à gouverner. »

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE