LA FRANCE PITTORESQUE
Un jardin en 1533
(Extrait de l’article paru dans le numéro 6)
Publié le lundi 11 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Où le contrat d’un seigneur avec son jardinier nous enseigne quelles fleurs l’on se plaisait alors à cultiver pour leur beauté, leurs exhalaisons et leurs vertus médicinales, du grenadier à l’aspic, en passant par la sauge ou l’hysope.

Les estampes qui représentent des châteaux et des maisons de plaisance, nous les montrent généralement précédés de parterres, de pelouses circonscrites par de larges bordures, et de terrasses ornées d’arbustes en caisse...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE