LA FRANCE PITTORESQUE
2 septembre 1730 : abdication de
Victor-Amédée II, premier roi de Sardaigne
()
Publié le vendredi 31 août 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

L’an 1730, la Savoie donna un grand spectacle au monde, et une grande leçon aux souverains ; le roi de Sardaigne, ce Victor-Amédée, tantôt allié, tantôt ennemi de la France et de l’Autriche, et dont l’incertitude avait passé pour politique, lassé des affaires et de lui-même, abdiqua par un caprice à l’âge de soixante-quatre ans, la couronne qu’il avait portée le premier de sa famille, et se repentit par un autre caprice un an après ; il fit voir quelle est la faiblesse humaine, et combien il est difficile de remplir son cœur sur le trône et hors du trône.

Quatre souverains, dans l’espace d’un siècle, avaient renoncé à la couronne : Christine, reine de Suède ; Casimir, roi de Pologne ; Philippe V, roi d’Espagne ; et Victor-Amédée. Philippe V ne reprit le gouvernement que malgré lui ; Casimir n’y pensa jamais ; Christine en fut tentée quelque temps après, par un dégoût qu’elle eut à Rome ; Amédée seul voulut, à ce qu’on prétend, remonter par la force sur le trône que son Inquiétude lui avait fait quitter.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE