LA FRANCE PITTORESQUE
28 août 1794 : bulle dogmatique condamnant quatre-vingt-cinq propositions de Scipion Ricci, évêque de Pistoie
()
Publié le lundi 27 août 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Scipion Ricci, né à Florence en 1741, était de la famille du célèbre Laurent Ricci, général des Jésuites. En 178o, il fut fait évêque de Pistoie et de Prato, sièges réunis. Alors Léopold régnait en Toscane, où se continuait le mouvement de réforme imprimé à la Germanie par Joseph II. Imbu des doctrines du jansénisme, Ricci embrassa vivement les opinions qui descendaient du trône, et se mit en opposition directe avec la cour de Rome.

Sa conduite semblait déterminée par une sorte de luthéranisme catholique. Quand la mort de Joseph II eut appelé Léopold à l’empire d’Allemagne, une émeute éclata contre Ricci, d’abord à Pistoie, ensuite à Prato, et bientôt après dans le reste du diocèse. Il fut même obligé de fuir, et les chapitres des deux cathédrales se déclarèrent contre lui : le 3 juin suivant, il donna sa démission.

Pie VI l’accueillit avec douceur, et toutefois il nomma une congrégation pour examiner les actes du synode de Pistoie : ces actes furent condamnés par une bulle dogmatique, commençant par ces mots : Auctorem fidei, et condamnant quatre-vingt-quatre propositions diverses.

A l’époque de la Révolution française, Ricci entretint des liaisons avec les évêques constitutionnels de France. Il finit par se rétracter, et par adhérer pleinement à la bulle qui condamnait son système. Il mourut le 27 janvier 1810.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE