LA FRANCE PITTORESQUE
Tonga : un bateau pirate du XIXe siècle
retrouvé avec son trésor ?
(Source : Le Parisien)
Publié le jeudi 16 août 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
C’est un bateau mythique qui pourrait refaire surface. Les autorités des îles Tonga ont annoncé le 9 août 2012 que des plongeurs avaient découvert au large, dans le Pacifique, l’épave d’un navire qui serait le Port-au-Prince, un bateau de pirates disparu au XIXe siècle avec à son bord un important trésor
 

Construit en France, ce bateau de corsaires britanniques, qui avait la mission d’attaquer les navires espagnols et français, fut lui-même victime en 1806 de guerriers polynésiens, et la plupart des membres de son équipage ont été massacrés sur ordre du roi Finau Ulukalala II. Après y avoir pris les canons et la ferraille, les Tongiens l’auraient coulé avec son trésor.

Aucune trace de ce bateau n’avait jamais été retrouvée, jusqu’à ce qu’un plongeur découvre récemment une épave au large de l’île de Foa, ressemblant aux descriptions historiques du « Port-au-Prince », a expliqué une porte-parole du ministère du Tourisme.

Des plongeurs croient avoir découvert au large de Tonga l'épave du Port-au-Prince
Des plongeurs croient avoir découvert au large de Tonga l’épave du Port-au-Prince

S’il est prouvé que c’est bien ce navire, alors son trésor est sans doute toujours à bord, a-t-elle ajouté. « Il paraît qu’il contient des quantités considérables de cuivre, d’argent et d’or, ainsi que des chandeliers en argent, des encensoirs, des crucifix et des calices », selon elle.

Détail important : Sandra Fifita a précisé que l’épave comportait un placage en cuivre sur sa coque, qui, selon le Musée maritime national de Grande-Bretagne, témoigne qu’il a été construit entre 1780 et 1850. Une étude plus approfondie du navire est en cours à Tonga.

A l’origine, le « Port-au-Prince » a été construit en France mais il a été capturé par des Anglais, qui en ont fait un bateau corsaire. En 1805, il a pris la mer, avec la mission d’attaquer et de piller les bâtiments espagnols et français, alors rivaux des Anglais dans la conquête des océans. Après deux ans de navigation, durant lesquelles des bateaux et des possessions espagnoles au Pérou furent attaqués, le « Port-au-Prince » a mis le cap sur le Pacifique pour y chasser la baleine. Sa route s’était arrêtée à Tonga...

Accédez au site

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE