LA FRANCE PITTORESQUE
30 juillet 1652 : duel entre le
duc de Beaufort et le duc de Nemours
()
Publié le samedi 28 juillet 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Le duc de Beaufort — François de Vendôme, petit-fils du roi Henri IV — et le duc de Nemours — Charles Amédée de Savoie-Nemours, chef de la Maison de Savoie —, quoique beaux-frères, se battent en duel de cinq contre cinq, au coin de la rue Neuve-des-Petits-Champs, vers les sept heures du soir.

François de Vendôme, duc de Beaufort
François de Vendôme, duc de Beaufort

Le père du célèbre maréchal de Villars était un des seconds du duc de Nemours, qui avait chargé lui-même les pistolets, et les avait apportés avec les épées.

Lorsqu’ils furent en présence : « Eh ! beau-frère, quelle honte ! Oublions le passé, et soyons bons amis », lui dit de Beaufort. « Ah ! coquin, il faut que je te tue, ou que tu me tues », répondit le duc de Nemours.

Il tira le premier, apparemment comme l’offensé, et voulut ensuite fondre, l’épée à la main, sur de Beaufort qu’il avait manqué, et qui le tua raide de trois balles dans l’estomac.

Le corps du duc de Nemours ayant été porté dans l’église de Saint-André-des-Arcs, sa paroisse, il arriva, défense de faire aucunes prières pour lui, de la part de l’archevêque de Paris : cet archevêque était le cardinal de Retz.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE