LA FRANCE PITTORESQUE
21 juillet 1678 : assassinat de
Saint-Mégrin, favori de Henri III
()
Publié le jeudi 19 juillet 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Saint-Mégrin, sortant du Louvre vers les onze heures du soir, est attaqué par une vingtaine d’hommes, et percé de trente-trois coups, dont il mourut le lendemain. Le roi le fit enterrer à Saint-Paul, avec la même pompe et les mêmes cérémonies que Quélus et Maugiron, ses deux autres favoris, qui avaient péri dans un duel quelque temps auparavant.

« De ce meurtre, dit l’Etoile, n’en fut faite aucune poursuite ; sa majesté étant bien avertie que le duc de Guise l’avait fait faire, parce que le bruit courait que ce mignon était l’amant chéri de sa femme, et que celui qui avait fait le coup, avait la barbe et la contenance du duc de Mayenne, frère du duc de Guise. »

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE