LA FRANCE PITTORESQUE
Oignez vilain, il vous poindra,
poignez vilain, il vous oindra
()
Publié le vendredi 27 janvier 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Pour dire, caressez un malhonnête homme, il vous fera du mal ; faites-lui du mal, il vous caressera
 

Les mots qui composent ce proverbe en prouvent l’ancienneté. Les verbes oindre et poindre s’employaient autrefois par antithèse. Dans le Roman de la Rose, Guillaume de Lorris, parlant des flatteurs, dit qu’ils louent les gens, en face :

Et par doulces paroles oygnent ;
Mais après de leurs flèches poignent
Par derrière jusques à l’oz [os],
Et abaissent des bons les loz [louanges].

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE