LA FRANCE PITTORESQUE
Chien de Jean de Nivelle,
il s’enfuit quand on l’appelle
()
Publié le vendredi 11 janvier 2019, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Personne qui s’enfuit au lieu de répondre
 

Dans son Etymologie des proverbes, Fleury de Belligen explique que ce proverbe qui s’applique à ceux que l’on appelle et qui s’enfuient, au lieu de répondre, vient de la conduite de Jean de Montmorency, seigneur de Nivelle, qui ayant donné un soufflet à son père, fut cité à la cour du Parlement, sur les plaintes que ce père maltraité fit au roi.

Le seigneur de Nivelle, au lieu de comparaître, après avoir été sommé à son de trompe et appelé à trois fois par les carrefours de Paris, s’enfuit en Flandres où étaient les biens de sa femme. La diligence extraordinaire qu’il fit pour se retirer, et l’horreur de ceste action qui le rendirent méprisable à tout le monde, firent que le peuple l’appela chien de Jean de Nivelle, parce que de tous les animaux le chien est le plus diligent et le plus impudent.

Depuis ce temps là on s’est servi de ce proverbe en différentes occasions, et l’on a cru que le chien de Nivelle était le chien de quelqu’un alors que c’est une injure contre Jean de Nivelle.

Quelle que soit la réalité de cette origine, il est certain que, dès le XVIe siècle, on ne la connaissait plus. Ainsi, on trouve dans les Adages français :

Le chien de maistre Jean de Nivelle
S‘enfuit toujours quand on l’appelle.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE