LA FRANCE PITTORESQUE
Lurs (Alpes-de-Haute-Provence)
()
Publié le mardi 17 janvier 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
D’azur, au lion d’or ; parti d’argent, à l’aigle à deux têtes, le vol abaissé, de sable, chargée sur son estomac d’une fasce et divise alaisées d’or, surchargées de cinq trèfles de sinople. Devise : Lus luse (Il faut que Lurs luise)
 

Le provençal Lus luse suffirait, la conjugaison provençale n’ayant pas besoin de l’encombrant que français pour indiquer le subjonctif. Cette rédaction récente date de 1912.

La devise est un jeu de mots sur le nom de la localité : en provençal LUS. Ce qui donne lieu au proverbe, aussi quiproquo : Connaissa Lus e Labrihano qui se traduit ad libitum par : Je connais Lurs et Labrillane (localité voisine) ou bien : Je connais l’usage, le truc, la manigance, qui est la traduction de l’us provençal.

C’est dans ce dernier sens qu’il est proféré dans la contrée par quiconque se croit habile en quelque démarche et au courant de quelque chose : Je connais l’us et Labrillane.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE