LA FRANCE PITTORESQUE
Belleville
(Rhône)
()
Publié le mardi 17 janvier 2012, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
D’azur, à la salamandre au milieu des flammes, le tout au naturel. Devise : Durabo (Je durerai)
 

Nous trouvons ici la salamandre de François Ier ; elle a sa raison d’être du fait que la ville, terre et seigneurie de Belleville en Beaujolais appartenait à François Ier qui, en 1543, la donna à Pierre Strozzi pour en jouir pendant dix années.

Certains prétendent que la devise Durabo se rapporte à la salamandre que la mythologie fait vivre dans le feu sans s’y consumer. Rangeons-nous plutôt à la version la plus accréditée et la plus admissible que le commandant Gaudin, de Belleville-sur-Saône, signale.

La voici : « Belleville, à des époques très reculées, même avant l’occupation romaine et à plusieurs reprises, depuis l’époque gauloise, la conquête des Gaules par Jules César, jusque et y compris la guerre de Cent ans, les guerres de la réforme, de la Ligue et la période révolutionnaire de 1793, a subi plusieurs sièges, de nombreuses inondations, des incendies mémorables, des pestes, etc. Il s’est toujours relevé et reconstruit dans des délais très courts, attestant l’énergie de sa population ainsi que l’abondance de ses ressources, d’où la devise : DURABO. »

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE