LA FRANCE PITTORESQUE
Se mettre à l’unisson
()
Publié le lundi 26 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Un chanteur qui veut donner les mêmes sons que ses voisins pour prendre part au chœur doit attaquer les mêmes notes. Ainsi dira-t-on de deux instruments qui doivent exécuter ensemble le même passage : Ils sont à l’unisson. Au sens moral, ces expressions signifient se conformer à la pensée d’autrui, partager son sentiment, dire ou faire ce que pensent, disent ou font les autres. En un mot, c’est agir de concert et se mettre d’accord.

Voici la pensée de J.-J. Rousseau à ce sujet : « Il y a un certain unisson d’âmes qui s’aperçoit au premier instant et qui produit bientôt la familiarité. » Résumons en disant que se mettre à l’unisson, c’est ne contrarier personne et éviter de choquer les idées qui ne sont pas les vôtres.

Cette locution a un sens commun avec une autre prise aussi dans le glossaire musical, c’est se mettre au diapason.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE