LA FRANCE PITTORESQUE
Un bon averti en vaut deux
()
Publié le dimanche 25 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Un homme prévenu est sur ses gardes et est doublement fort parce qu’il a le temps de prendre ses mesures et ses précautions ; il a un grand avantage sur un autre qui ne l’est pas. Autrefois on écrivait : Qu’un adverty en vaut deux.

Les Espagnols disent : El que esta avisado vale por dos, ce qui signifie : Celui qui est averti en vaut deux. Les Italiens : Uomo avvisato è mezzo salvato, ce qui signifie : Un homme averti est à moitié sauvé.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE