LA FRANCE PITTORESQUE
Tendre comme la rosée
()
Publié le dimanche 25 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

La rosée, cette couche d’humidité qui, sous la forme de gouttelettes limpides, se produit sur la surface des plantes pendant la nuit, n’a point de consistance ; c’est pour ce motif, qu’en la prenant pour terme de comparaison comme l’ont fait les Grecs, nous lui avons assimilé toute substance alimentaire tendre et délicate, comme, par exemple, certaines viandes.

On trouve dans le roman de la Rose (XIIIe siècle, vers 1003) :

Tendre ot la chair comme rousée,
Simple fu comme une espousée.

Sa chair était douce comme la rosée,
Et elle fut simple comme une épousée.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE