LA FRANCE PITTORESQUE
Se faire montrer du doigt
()
Publié le dimanche 25 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
C’est se faire désigner au public comme un individu mal famé que les passants se montrent au doigt
 

Chez les Anciens la même façon de parler avait un tout autre sens. Ainsi, chez les Grecs, l’orateur Démosthène se félicitait d’être l’objet d’une pareille démonstration.

Chez les Latins, leur poète Horace remerciait en ces termes son protecteur de ce que les citoyens, grâce à lui, se l’indiquaient ainsi les uns aux autres et il disait :

Totum muneris hoc tui est
Quod monstror digito praetereuntium.

ce qui signifie : C’est bien là un effet de ta faveur que les passants me montrent au doigt.

Alors le mouvement de l’index était pris en bonne part ; mais, si ce doigt était accompagné d’un autre, la signification du geste changeait totalement, c’était celle du mépris. Dans l’ouvrage de l’historien Joinville (XIIIe siècle), on trouve ces mots : Montrer a le doy (doigt).

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE