LA FRANCE PITTORESQUE
Prêcher l’exemple
()
Publié le samedi 17 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
C’est le meilleur de tous les sermons et le plus efficace
 

Un auteur du XVIIe siècle, nommé La Motte, a expliqué ce proverbe dans le vers suivant  : Leçon commence, exemple achève. Un autre appelé Godeau, a dit :

Il faut à nos troupeaux montrer les bons sentiers,
Mais il faut y marcher et marcher les premiers.

Dans le premier chant de l’Art de prêcher par l’abbé de Villiers, le poète met en scène un homme assez simple pour prendre à la lettre le passage d’un sermon contre le luxe. Ayant deux habits il dit à sa femme d’en vendre un, dont le prix serait donné aux pauvres. Avant d’opérer cette vente, la femme veut savoir comment on doit interpréter le sermon. Là-dessus elle va trouver le prédicateur.

Vous demandez mon maître,
Dit le valet, bientôt vous le verrez paraître.
Attendez. – Quoi, si tard, il est encore au lit ?
– Non, pour aller aux champ, Monsieur change d’habit.
– Change d’habit, dit-elle ; adieu ; je me retire ;
Puisqu’il a deux habits je n’ai plus rien à dire.
C’est ainsi qu’en prêchant on fait si peu de fruits
Le sermon édifie et l’exemple détruit.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE