LA FRANCE PITTORESQUE
Perdre la tramontane
()
Publié le mercredi 28 octobre 2015, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Perdre la tête et ne plus savoir de quel coté se diriger
 

Avant l’invention de la boussole (1362), on ne pouvait guère se diriger en mer pendant la nuit qu’en se guidant sur les astres. On avait remarqué l’éclat de la dernière étoile d’une des constellations qu’on a appelée l’étoile polaire, à cause de son voisinage du pôle arctique.

L’étoile polaire était aperçue par les marins de la Méditerranée au delà des cimes des Alpes et était nommée par eux la Tramontane (transmontana), expression formée de deux mots latins trans, au delà et montes, les monts, parce qu’elle leur apparaissait au delà des monts.

La présence de cette étoile indiquait le nord aux navigateurs ; mais, dès qu’ils la perdaient de vue, dans les temps brumeux, ils ne pouvaient plus s’orienter, ni savoir où ils étaient.

Cette locution, encore en usage aujourd’hui, s’emploie au figuré pour désigner les gens qui, dans une circonstance difficile, perdent leur aplomb et leur présence d’esprit.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE