LA FRANCE PITTORESQUE
Où la chèvre est attachée,
il faut qu’elle broute
()
Publié le vendredi 16 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Il faut se résigner à rester dans la position où le sort vous a placé
 

Ce proverbe nous apprend qu’il faut faire en sorte, quand la nécessité nous y oblige, de nous résigner à demeurer dans une condition dont nous ne pouvons sortir, quels qu’en soient les inconvénients.

L’individu qui se trouve en pareil cas est comparé à la chèvre que son maître attache dans un pâturage et qui ne peut aller plus loin que la corde chercher autour d’elle un supplément de nourriture.

Par le même dicton on encourage à la patience l’épouse à laquelle son mari ne rend pas la vie heureuse, sans qu’il soit possible de s’y soustraire. Voici la pensée d’Horace à ce sujet :

Melius fit patientia
Quidquid corrigere est nefas,

ce qui signifie : La résignation rend plus facile à supporter ce que l’on ne peut améliorer.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE