LA FRANCE PITTORESQUE
Les bons comptes
font les bons amis
()
Publié le lundi 5 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
La bonne foi et la justice entretiennent l’amitié et lui servent de base
 

C’est ce qu’on dit quand on veut s’excuser d’avoir reçu un compte ou un mémoire qu’une autre personne a présenté. Il faut savoir s’accorder avec tout le monde, et si la justice et la bonne foi forment les bases de l’amitié, l’intérêt en est le poison.

L’amitié est fondée sur une estime et une confiance réciproques. Souvent on est embarrassé de présenter à un ami un compte où il est établi que celui-ci doit de l’argent ou de vérifier un compte dans lequel on s’est constitué son débiteur, on s’excuse alors en citant ce proverbe.

Du reste, ce proverbe fait partie de plusieurs autres rassemblés sous la même forme dans les vers qui suivent :

Bonnes gens font les bons pays,
Bon cœur fait le bon caractère,
Bons comptes font les bons amis.
Bon fermier fait la bonne terre,
Bons livres font les bonnes mœurs ;
Bons maîtres, les bons serviteurs.
Les bons bras font les bonnes lames,
Les bons goûts font les bons écrits ;
Bons maris font les bonnes femmes :
Bonnes femmes font les bons maris.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE