LA FRANCE PITTORESQUE
Jeter une pierre
dans le jardin de quelqu’un
()
Publié le vendredi 2 décembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
L’accuser ou le faire soupçonner d’un acte ou d’une parole dont il peut être innocent, mais dont, dans tous les cas, sa réputation doit souffrir
 

Cette comparaison entre un jardin et le caractère d’une personne tend à indiquer une intention de nuire, soit par des paroles malveillantes dites ostensiblement ou à mots couverts. On raconte à ce sujet l’anecdote suivante :

« L’abbé de Beauvais, prédicateur du XVIIIe siècle, n’épargnait pas dans ses sermons de dures vérités au roi et aux seigneurs de la cour. Un jour qu’il avait tonné contre les vieillards vicieux, Louis XV en parut affecté ainsi que le duc de Richelieu. Le roi dit alors à celui-ci : « Il me semble que le prédicateur a jeté bien des pierres dans votre jardin ! – Oui, sire, répond le duc, et avec une telle force que je crois qu’il est tombé quelques-unes de ces pierres dans le parc de Versailles. »

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE