LA FRANCE PITTORESQUE
Il n’est pire eau
que l’eau qui dort
()
Publié le mercredi 30 novembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Rien n’est si dangereux qu’une personne dont le caractère est sournois
 

Pour arriver à leurs fins, ceux qui ont le caractère sournois se font petits et obséquieux, afin d’atteindre leur but ; puis, une fois le but atteint, ils se vengent des humiliations qu’ils ont dû subir.

Ce proverbe nous est venu des Latins, en voici un exemple extrait du livre IV des Distiques de Caton, composés vers les VIIe ou VIIIe siècles par un moine inconnu :

Demissos animo et tacitos- vitare memento :
Quod flumen tacitum est forsan latet altius unda.

dont voici la traduction : Evite tes gens sournois et taciturnes, car plus un fleuve est silencieux, plus l’eau y est profonde.

La Fontaine, dans la fable du Torrent et de la Rivière (livre VIII, fable 23), dont le cours des eaux est si différent, s’est servi de cet apologue pour nous démontrer les différences qui existent entre les gens doux et les gens turbulents. Voici la moralité qu’il déduit de sa fable :

Les gens sans bruit sont dangereux :
Il n’en est pas ainsi des autres.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE