LA FRANCE PITTORESQUE
Faire un pas de clerc
()
Publié le vendredi 25 novembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
C’est agir avec étourderie comme une personne qui manque d’expérience ou faire une démarche irréfléchie et peu utile ou bien encore commettre une faute par ignorance
 

Voici l’origine que l’on peut attribuer à cette locution proverbiale.

Dans le vieux français le mot clerc désignait l’individu qui étudiait pour entrer dans l’état ecclésiastique. Depuis, il a servi à désigner celui qui travaille dans une étude d’un notaire ou d’un avoué.

Comme ceux qui y occupent, en général, des emplois sont des jeunes gens qui font ainsi l’apprentissage de leur future profession et que leur inexpérience et leur légèreté d’esprit les exposent à commettre de fréquentes erreurs, on en est venu alors à dire avec raison : Faire un pas de clerc.

Autrefois on disait : Vice de clerc dans le même sens que cette locution.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE