LA FRANCE PITTORESQUE
C’est un zéro en chiffre
()
Publié le lundi 21 novembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Cela se dit d’un homme complètement nul et dont on ne saurait tirer aucun profit
 

En arithmétique, un zéro peut donner une certaine valeur aux autres chiffres selon la place qu’on lui assigne, tandis qu’un zéro humain ne saurait être bon à rien par lui-même, ni être d’aucune utilité pour les autres, car on ne saurait quoi en faire, ni où le placer.

Voici l’origine que l’on peut donner à cette locution proverbiale : quand la lettre o fut adoptée comme devant représenter un chiffre (1490), on appliqua une dénomination particulière à tout individu dont on voulait qualifier la nullité et on l’appela zéro en chiffres. On en trouve un exemple au XVIe siècle, au sujet des préparatifs faits contre le roi Henri III, dans la phrase suivante : « Que M. de Guyse (Guise) devoit (devait) se saisir de sa personne et que, de là en avant, le roi ne servirait plus que de o en chiffres. »

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE