LA FRANCE PITTORESQUE
Avoir maille à partir avec quelqu’un
()
Publié le lundi 21 novembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
C’est avoir un débat ou même seulement une discussion avec une personne ; c’est même quelquefois se quereller pour une bagatelle
 

L’origine de ce proverbe est très ancienne et remonterait, dit-on, même au temps des Capétiens.

Voici pourquoi : à cette époque, les monnaies courantes étaient : la livre, le sou (la vingtième partie de la livre), le denier (la douzième partie du sou) et la maille (moitié du denier).

Celle-ci était donc une bien petite monnaie et même de si peu de valeur qu’on ne pouvait la partir, c’est-à-dire se la partager ; on ne pouvait que se la disputer.

De là aurait pris naissance ce proverbe, et avoir maille à partir avec quelqu’un voudrait donc dire, tout simplement, avoir un différend avec lui. Au XVIIe siècle, on disait : Avoir maille à départir.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE