LA FRANCE PITTORESQUE
Après la pluie (vient) le beau temps
()
Publié le lundi 21 novembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Ce proverbe indique bien la vicissitude des choses d’ici-bas
 

Pour ne pas perdre courage il faut se rappeler que, par suite des divers changements de température, la pluie vient effectivement après le beau temps et vice versa (tour à tour). On trouve cette idée déjà exprimée en latin dans ces trois mots : Post nubila Phœbus, dont le proverbe français est l’exacte traduction. Au XIIIe siècle, on écrivait : Après la pluye, le biau tans. C’est une consolation, un peu banale, il est vrai, qu’on adresse sauvent aux malheureux ; car quelquefois, à la douleur et à l’inquiétude, succèdent la joie et la tranquillité. On peut citer à l’appui de ce proverbe ces mots du poète Virgile :

Multa dies variique labor mutabilis aevi
Rettulit in melius.

dont voici le sens : Souvent le temps, dans ses différentes vicissitudes, a rétabli des affaires compromises. Et cette autre phrase du même auteur :

Multos alterna revisens
Lusit et in solido rursus fortuna locavit.

qui se traduit ainsi : Plus d’une fois la fortune, se faisant un jeu dépasser d’un parti à l’autre a affermi ceux qu’elle avait ébranlés.

J.- B. Roussean (1671-1741) nous a laissé à ce sujet des vers qui expriment d’excellents sentiments, les voici :

Fais tête au malheur qui t’opprime ;
Qu’une espérance légitime
Te munisse contre le sort.
L’air siffle ; une horrible tempête
Aujourd’hui gronde sur ta tête,
Demain tu seras dans le port.

Citons un dernier exemple, pris encore à un de nos poètes, Voltaire (1694-1778) :

Cédons à la tempête ;
Sous ses coups passagers il faut courber la tête,
Le temps peut tout changer.

Effectivement, les variations de l’atmosphère doivent nous inspirer du courage dans l’adversité. Après la peine viendra le plaisir, car le bien succède souvent au mal. La Fontaine n’a-t-il pas dit (Livre VI, Fable XXI) avec sa bonhomie encourageante :

Sur les ailes du Temps la tristesse s’envole ;
Le Temps ramène les plaisirs.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE