LA FRANCE PITTORESQUE
Aller à la queue leu-leu
()
Publié le lundi 21 novembre 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Cette locution proverbiale désigne un certain nombre de personnes allant à la suite l’une de l’autre, à l’instar d’une troupe de loups, animaux toujours dominés par la crainte et qui marchent par cela même à la suite les uns des autres. Au Moyen Age, le mot loup se disait leu, témoins ces trois vers tirés de l’ancien roman de la Rose (XIIIe siècle) :

Si leu qui mouton semblerait
S’il o les brebis demorast,
Cuidiés vous qu’il nesdévorast ?

Le loup qui ressemble au mouton,
S’il demeurait parmi les brebis,
Pensez-vous qu’il ne les dévorât ?

Ce n’est qu’après le XVIe siècle qu’on a dit loup ; mais le vieux mot leu n’a pas disparu de notre langue, car il nous est resté dans l’expression à la queue leu leu, qui désignait un jeu d’enfants, probablement bien ancien, puisqu’on le trouve mentionné dans Rabelais (XVIe siècle).

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE