LA FRANCE PITTORESQUE
PIBRAC - Histoire de l’église,
du village et du château
(par Anatole du Faur)
Publié le samedi 30 juillet 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Ancien élève de l’École polytechnique, Anatole du Faur, comte de Pibrac, fait paraître en 1882 son étude historique sur Pibrac, son église et son château.

Au début du XIIe siècle, Pibrac n’estqu’un castrum, « espèce de refuge bâti sur une hauteur, où le seigneur avait établi sa résidence ». Près de cette demeure se trouve un modeste oratoire, probablem ent remplacé par l’église actuelle. La célèbre ordonnance de Louis X qui, en affranchissant les serfs, proclame les principes de la liberté naturelle des hommes, donne lieu, dans certaines parties de la France, à de vives contestations. Ainsi, à Pibrac, un acte du 19 mars 1319 rapporte un procès entre les habitants de la localité, d’une part, et le commandeur de l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, d’autre part, au sujet des dunes de Pibrac.

Après les troubles religieux qui sévirent dans le midi de la France, et qui furent à l’origine de la dévastation de nombreuses églises, le Parlement rend en 1571 des ordonnances touchant la restauration des édifices religieux. Ce n’est qu’en 1603, que Ferdinand Alarus, doyen d’Isle-Jourdain, se conformant aux ordres donnés dans le mandement...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE