LA FRANCE PITTORESQUE
MONTRÉJEAU (Les statuts
et coutumes de la ville de)
(par le Baron Marc de Lassus)
Publié le samedi 30 juillet 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Le baron Marc de Lassus, ancien député, fait paraître en 1896 son étude historique sur Montréjeau. Cent un ans plus tard, nous reprenons son travail qui reste une source de référence.
Nous découvrons ainsi l’aspect du territoire situé entre la vallée de la Save et la ligne des coteaux au XIIIe siècle, alors propriété des comtes de Foix : « Quelques granges, perdues dans l’épaisseur des forêts ou clairsemées sur des landes immenses, abritaient sous leurs toits de chaume des habitants rudes et farouches, presque tous pasteurs, qui vivaient du produit de leurs troupeaux et des maigres récoltes laborieusement conquises sur un sol aride, couvert de ronces et de bruyères. »

Il existait à Montréal-de-Rivière, ancien nom de Montréjeau, des coutumes écrites et d’autres, maintenues par tradition, qui recevaient des modifications successives sous l’approbation du seigneur, mais dépourvues de la sanction royale. En publiant ces statuts et coutumes, l’auteur croit à juste titre, « servir utilement l’histoire de notre pays, et rendre hommage à la sagesse de nos pères ».

En 1501 débutent les premiers travaux de construction du pont de la localité. Les communautés voisines, qui en feront un fréquent usage, doivent contribuer à ce travail réclamé depuis longtemps par tous les forains qui fréquentent les marchés et les foires de la région. Le 12 août 1644, une transaction...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE